fbpx
Actualités
Partager sur

En Chine, ils sont en train de tuer Pikachu

En Chine, ils sont en train de tuer Pikachu

Des chercheurs Américains accusent les Chinois de chercher à exterminer les Pikas, les rongeurs ayant inspiré Pikachu pour la série Pokemon

Pikachu serait-il menacé ? Inutile d’alerter le professeur Chen, ce n’est pas un nouveau coup de la Team Rocket. L’affaire est tristement réelle et sérieuse. Maxwell Wilson et Andrew Smith, des scientifiques Américains de l’Arizona State University accusent en effet le gouvernement Chinois de vouloir exterminer le pika, classé dans la catégorie des animaux nuisibles. Ce rongeur, sorte de croisement entre une souris et un lapin, avait inspiré le design de la mascotte de l’univers Pokemon, l’électrifiant Pikachu. Sa disparition serait un drame, pas seulement pour les fans du manga et du jeu vidéo culte, mais aussi et surtout pour l’environnement local.

Touche pas à mon Pikachu

Selon un article publié dans le journal The Independent, le pika fait désormais partie d’une liste d’animaux jugés nuisibles. Le gouvernement Chinois organise d’ailleurs des programmes pour éradiquer l’espèce depuis 1958. En 2006, plus de 360 000 kilomètres carrés ont été traités au phosphate de zinc dans la province de Qinghai, au nord-ouest du pays. Et une nouvelle phase d’empoisonnement aurait été mise en œuvre en fin d’année 2014, sur une surface de 110 000 kilomètres carrés. Coût estimé de l’opération, 35 millions de dollars selon le quotidien britannique.

Une catastrophe écologique, à laquelle s’ajoute un véritable danger pour l’écosystème local. En effet, selon les études menés par Wilson et Smith, le pika ne s’installerait que dans des milieux déjà dégradés, et ne serait donc pas la cause des problèmes dont on l’accuse. De plus, la présence de la souris dans ces milieux améliorerait l’infiltration de l’eau grâce aux terriers qu’elle creuse, limitant ainsi les risques d’inondation lors de la mousson, notamment. Le pika serait même une espèce clef, puisque servant de nourritures aux carnivores présents sur place, et qui sont eux-mêmes utiles à l’homme. Sauvons Pikachu pourrait donc bien devenir le cri de ralliement des écologistes Chinois. Attrapez-les tous, mais laissez-les donc vivre…