fbpx
Actualités
Partager sur

DSK : une nouvelle fois accusé d’agression sexuelle, cette fois par une journaliste italienne (Vidéo)

DSK : une nouvelle fois accusé d’agression sexuelle, cette fois par une journaliste italienne (Vidéo)
Partager
Partager sur Facebook

C’est lors d’une émission, diffusé sur Youtube, que la journaliste âgée de 44 ans a accusé Dominique Strauss-Kahn de tentative de viol dans les années 90



Nouveau coup de tonnerre sur la planète politique. Alors qu’il s’affichait fièrement au bras de sa nouvelle compagne sur le tapi rouge cannois, DSK vient de se recevoir une douche froide. Il est une nouvelle fois accusé d’agression sexuelle.

Il croyait être sorti d’affaires, mais après Nafissatou Diallo et Tristane Banon, c’est une troisième femme qui s’en prend à lui. Myrta Merlino, 44 ans, journaliste italienne, raconte que Dominique Strauss-Kahn s’est attaqué à elle alors qu’il était ministre des Finances à la fin des années 90.

Dans une suite d’hôtel

C’est lors du forum de Davos, en Suisse qu’elle rencontre DSK. Celui-ci, après une de ses conférences se serait intéressé à elle et aurait pris contact par le biais de ses agents en demandant une interview. La journaliste est donc invitée à se rendre dans le bar de l’hôtel de luxe qu’occupe Dominique Strauss-Kahn à 20h précises.

A l’heure, personne n’arrive. Elle aurait alors reçu un message, transmis sur un plateau d’argent par un serveur, provenant de l’ancien patron du FMI. Il lui aurait demandé de le rejoindre dans sa suite mais sans emmener son cameraman avec elle.

D’abord hésitante, elle se laisse convaincre et va le rejoindre. Il m’a offert un grand verre de champagne, et nous avons commencé à parler de tout sauf de l’interview . C’est au moment où elle veut partir, qu’il l’aurait agressé. Dominique Strauss-Kahn m’a ensuite confié qu’il adorait les journalistes. Je lui ai rétorqué que je trouvais que son épouse était une femme et journaliste formidable. Je me suis levée, et, tout en me poussant violemment contre un mur, il a essayé de m’embrasser. Je lui ai retourné une claque violente, me suis débattue et enfuie avec beaucoup de difficultés.

Des questions sans réponses

Si son récit semble cohérent, beaucoup de questions subsistent. Pourquoi ne parler que maintenant alors que les faits ont plus de 20 ans ? Pourquoi avoir accepté de se rendre dans la suite de DSK toute seule, sans poser de questions et sans emmener personne ? Même si tous les hommes politiques ne sont pas des pervers sexuels, et heureusement d’ailleurs, la prudence est mère de sureté.

A cause de ces détails, de nombreuses personnes mettent en doute la sincérité de cette journaliste. Dominique Strauss-Kahn n’a pas encore réagi à cette nouvelle accusation. Il est encore mis en examen dans l’affaire du Carlton de Lille.

C.Y
Source : Le Parisien
Photo CC @N. Kamm/AFP