fbpx
Actualités
Partager sur

Jérôme Cahuzac : sa femme est en garde à vue

Jérôme Cahuzac : sa femme est en garde à vue
Partager
Partager sur Facebook

Après avoir été pris dans une affaire sans fin, c’est au tour de Patricia Cahuzac, la femme de l’ancien ministre du Budget, actuellement en instance de divorce, d’être mise en garde à vue pour blanchiment d’argent

L’histoire n’est pas terminée pour les Cahuzac, et cette fois-ci, la femme de l’ancien ministre du Budget a été à son tour placée en garde à vue mercredi 3 juillet, selon des sources judiciaires, à la Division nationale d’investigation financières et fiscales à Nanterre.

Selon Le Point, l’audition de Patricia Cahuzac, épouse de Jérôme Cahuzac et actuellement en instance de divorce, était toujours en cours ce jeudi 4 juillet au matin. La femme avait été entendue en janvier dernier pour l’enquête menée contre les affaires de son mari, et avait toujours affirmé qu’elle ne s’occupait ni des comptes, ni de la situation financière de son époux.

Des réponses qui n’ont pas satisfait les enquêteurs de la Divion nationale d’investigation financières et fiscales, qui soupçonnent toujours la femme de l’ancien ministre du Budget de blanchiment d’argent.

Un compte commun en Suisse ?

La vie des Cahuzac est donc passée au peigne fin par les enquêteurs. Patricia Ménard s’est mariée avec Jérôme Cahuzac en 1980 et est actuellement médecin spécialiste du traitement de la calvitie, mais elle a aussi récupéré la clinique d’implant capillaire, fondée par Jérôme Cahuzac. En septembre 2011, Patricia aurait parlé de l’existence d’un compte en Suisse dans l’enquête du détective Alain Letellier, sur la possibilité d’une liaison extraconjugale de son mari. La grande question est de savoir si ce compte en Suisse était un compte commun au couple ? Les enquêteurs souhaitent alors savoir si l’explosion du couple ne serait pas due à un désaccord entre Patricia et Jérôme Cahuzac, sur le partage de cet argent.

L’ancien ministre, en privé, a toujours soupçonné sa femme d’avoir intensifié ses ennuis judiciaires pour obtenir de bonnes conditions dans la procédure de divorce. En attendant, le divorce n’a toujours pas été prononcé.

Source : Le Point

C.R.