fbpx
Actualités
Partager sur

Municipales 2014 : Anne Hidalgo n'a "peur de personne"

Après la victoire de Nathalie Kosciusko-Morizet à la primaire UMP, Anne Hidlago affirme n’avoir « peur de personne »

La candidate socialiste aux élections municipales 2014 a déclaré ce matin sur Radio Classique ne pas souffrir d’un manque de notoriété.

Favorite depuis le début de la course

Si NKM a attiré l’attention ce week-end à l’occasion de la primaire UMP très controversée, Anne Hidlago est favorite dans la capitale, et ce depuis le début de la course à la mairie de Paris.

Il y a eu une primaire à droite et la droite parisienne a montré ce dont elle était capable et en cela, elle n’a pas beaucoup changé par rapport à ce qu’on a connu dans les années passées, a balancé l’adjointe à l’actuel maire de Paris. Un commentaire en réaction au passé houleux de la droite à l’époque où elle tenait Paris, mais aussi, en rapport avec les nombreux couacs qui ont entouré l’élection à droite. Entre soupçons de triche et de fraude, les candidats de l’UMP opposés à NKM ont dénoncé un scrutin tronqué, avant d’être appelés à rester silencieux et à reconnaitre la victoire de Nathalie Kosciusko-Morizet.

La primaire était organisée pour cette candidate qui était la candidate officielle et elle fait un score moindre que ce que les sondages lui donnaient, déclare Anne Hidalgo. Et cette, candidate, elle ne la craint pas. Pour elle qui se sent déjà ancrée à Paris, il y aura in fine un projet progressiste, celui que je vais porter, et un projet conservateur, aux Parisiens de se déterminer.

Anne Hidalgo est prête à se lancer dans la bataille et s’appuie sur son expérience à Paris. Un atout majeur de proximité que n’a pas NKM.

Selma Mihoubi