fbpx
Actualités
Partager sur

Affaire Cahuzac : l’ex-ministre veut reprendre son siège de député

Mardi soir, Jérôme Cahuzac a reconnu avoir possédé un compte bancaire à l’étranger alors qu’il l’avait nié devant l’Assemblée nationale. Aujourd’hui, coup de théâtre : il souhaite retrouver son siège dans l’hémicycle

L’affaire Cahuzac a eu l’effet d’une bombe dans le monde politique : un Socialiste, devenu ministre du Budget, détenait un compte bancaire à l’étranger non déclaré, ouvert par un proche de Marine Le Pen. Jean-Marc Ayrault, Premier ministre, souhaite qu’il renonce à ses indemnités d’ex-ministre ; Manuel Valls s’est senti « trahi et sali » ; Mélenchon invoque la VIe République… La sphère politique française est en émoi.

Mais Jérôme Cahuzac, député de la 3e circonscription de Lot-et-Garonne, veut tourner la loi en sa faveur : elle autorise en effet de reprendre son siège dans un délai d’un mois après démission.

« Il ne peut pas le faire », selon Claude Bartolone, président de l’Assemblée nationale

Pour le Président de l’hémicycle, le retour de Jérôme Cahuzac au Parlais Bourbon serait un affront pour le monde politique français :

Ce n’est pas la justice qui l’en empêche puisqu’il n’a pas été condamné, il n’est pas inéligible mais je pense que compte tenu de l’attitude qui a été la sienne, de venir dans l’hémicycle mentir, je pense que ce ne serait pas une bonne chose ni pour lui ni pour le pays de manière générale.

Alors que Mediapart avait publié une enquête sur le fameux compte à l’étranger le 5 décembre dernier, Jérôme Cahuzac avait fermement nié à qui voulait entendre : Je n’ai pas, je n’ai jamais eu de compte à l’étranger, ni maintenant, ni avant

Pour Claude Bartolone, il serait inconvenant et indécent que Cahuzac revienne à l’hémicycle seulement quelques jours après son aveu.

Manon Monmirel

Source : Yahoo