fbpx
Actualités
Partager sur

Marseille : dix jeunes attaquent le TGV Paris-Nice

Samedi, dix personnes ont été arrêtées à Marseille pour avoir attaqué un TGV sur la ligne Paris-Nice. Hier, elles étaient toujours en garde à vue et doivent être présentées aujourd’hui devant le parquet

Dix des personnes qui avaient forcé un TGV à s’arrêter samedi à Marseille, dont environ la moitié sont mineures, étaient toujours en garde à vue dimanche. Ces jeunes auraient forcé un TGV à s’arrêter. Leur objectif était de faire du buzz sur Internet, pas de dérober les voyageurs du train. Les individus interpellés ont évoqué un tournage d’un clip de rap pour expliquer cet incident.

Un clip de rap pour prétexte

Mais l’un des rappeurs de la cité Air Bel, Kofs, a nié toute implication dans ces débordements sur la chaîne d’information BFM TV. On faisait un clip en début d’après-midi à côté des jeunes, explique Kofs. Ces jeunes sont montés sur les rails des trains. Mais on a n’a rien à voir avec tout ça. Les dix gardés à vue ont été interpellés après avoir entravé les voies sur lesquelles circulait un train qui venait de quitter la gare Saint-Charles à Marseille. Le TGV composé de deux rames couplées à destination de Nice (Alpes-Maritimes) et Hyères (Var), comptait 150 passagers à bord. Alertées immédiatement, les forces de l’ordre avaient essuyé des jets de pierre, avant que les assaillants du train ne s’enfuient dans la cité. Reparti vers 16 heures, en direction de Toulon, le train était arrivé à Nice avec deux heures de retard, vers 18 h 30. Le parquet a informé hier que les gardes à vue allaient être prolongées de 24 heures.

Déborah Dijaud