fbpx
Actualités
Partager sur

“Only God Forgives”: violent clash entre Royal et Filippetti

A peine sorti en salle, le nouveau film de Nicolas Winding Refn fait déjà buzzer sur la toile. Le débat arrive même chez les politiques



Ségolène Royal avait pointé du doigt le changement de classification d’Only God Forgives où Ryan Gosling interprète Julian. A sa sortie en salle, il avait été interdit au moins de 16 ans, notamment à cause des scènes de violences et de tortures. Mais un fait rarissime fait qu’aujourd’hui la polémique enfle de plus en plus.

La Commission de classification des films a revu son jugement. Il est maintenant interdit au moins de 12 ans avec avertissement. C’est là que commence la guerre d’opinion. Ségolène Royal a incendié Aurélie Filippetti notamment sur le rôle qu’elle aurait tenu dans ce changement. Elle accuse la ministre de la culture d’avoir cédé sous la pression des producteurs .

Pas d’intervention de Filippetti

Aujourd’hui, le cabinet de la rue de Valois a réagi aux accusations de l’ancienne candidate PS à la présidentielle. Il a tenue à rectifier certaines choses, en précisant qu’Aurélie Filippetti n’était aucunement intervenue pour faire changer le visa rendu par l’assemblée plénière de la Commission de classification des œuvres cinématographiques. La ministre a simplement suivi le conseil de la Commission qui avait de nouveau regardé l’œuvre avant de prendre sa décision.

Ségolène Royal n’avait pas été tendre envers la ministre de la Culture et la Commission. On ne peut pas à la fois faire les bénéfices liés à des films familiaux et en même temps polluer les jeunes avec des scènes d’extrême violence. On n’a pas le droit de faire des choses pareilles ! .

Le film de Nicolas Winding Refn sorti en salle à la fin mai permet donc de faire du buzz. Que ce soit pour Ségolène Royal qui n’exclut pas un retour dans le gouvernement ou pour Only God Forgives. Quant à la violence du film, elle est présente oui, mais c’est aussi aux parents de mineurs de surveiller ce qu’ils vont voir au cinéma. La Commission est juste là pour donner un conseil, aux téléspectateurs de décider ce qu’ils peuvent supporter de voir à l’écran.

C.Y
Photo CC @AFP
Source : France 5/Aujourd’hui en France