fbpx
Culture
Partager sur

Star Wars 7: J.J. Abrams souhaitait « limiter les références aux autres films »!

Star Wars 7 J.J. Abrams souhaitait limiter les références aux autres films!

Pour rendre l'expérience de "Star Wars 7 : le réveil de la force" unique en son genre, J.J. Abrams a déclaré limiter les références aux films de la licence

Les fans se posaient la question de savoir si le prochain volet de la saga, Star Wars 7, allait puisé dans son anthologie pour parvenir à suivre le modèle instauré depuis des décennies. Il n’en est rien, J.J. Abrams veut donner son identité propre à la nouvelle saga. Un entretient relayé par le site Première donne des détails.

Star Wars 7, le renouveau?

Nous nous doutons que des clins d’œil sont quasi-indispensables à la réussite de cette entreprise qu’est Star Wars 7. Les précédents clins d’œils présents dans la deuxième trilogie ont été un brin… excessifs. Au point que l’équipe a décidé de les réduire au minimum. « On avait plus de références au départ, mais on les a enlevées parce qu’elles donnaient trop l’impression qu’on voulait faire allusion » aux autres longs-métrages », explique Abrams. « Le plus dur – et le public dira si on a réussi ou pas – est de faire en sorte que ces références soient essentielles (…) Que cela ne donne pas l’impression qu’on tease une nouvelle série animée ou les prochains films. Il faut que ce soit là pour une bonne raison ». Une nouvelle direction prise par J.J. Abrams et son équipe pour ce Star Wars 7, ça passe ou ça casse!

Adam Driver dans son costume

Le changement, c’est maintenant!

J.J. Abrams a prouvé qu’il souhaitait remettre les compteurs à zéro avec ses prises de décisions et ses commentaires fréquemment relayés sur le net. Le dernier en date? Avoir annoncé son souhait de faire mourir Jar Jar Binks, l’insupportable éléments « comique » apparu dans La Menace Fantôme. « Je pensais mettre les os de Jar Jar Binks dans le désert (de la bande annonce, ndlr). Sérieusement ! Trois personnes auraient remarqué, mais elles auraient adoré ». Qui se serait plaint? Le réalisateur de Star Wars 7 ne souhaite pas se moquer des spectateurs. Il précise un peu plus sa pensée en lâchant que « les objets du tournage de la première trilogie Star Wars ne devaient pas être traités comme si ils étaient exposées dans un musée ni balancés gratuitement parce que c’est un film Star Wars ».

source: Première
crédit photo: Vanity Fair / D.R.