fbpx
Culture
Partager sur

Wolverine: Hugh Jackman raconte ses adieux difficiles à son personnage

Wolverine: Hugh Jackman raconte ses adieux difficiles à son personnage

Hugh Jackman sera pour la toute dernière fois dans les griffes de Logan lors de Wolverine 3, sur vos écrans le 1er mars. Déjà nostalgique?

Cela fait plus de 17 ans que Hugh Jackman prête ses traits au célèbre Logan de la saga Wolverine. Et pourtant, c’est sur le point de s’arrêter dans moins de 10 jours… Alors que Wolverine 3, qui sera à priori le dernier, pointe le bout de son nez, l’acteur australien commence à ressentir une once de nostalgie.

Wolverine 3: déjà écrit comme une « vraie boucherie »

Ce samedi, il était présent à la Berlinale 2017. Lors du festival, le film a été présenté en avant-première. Un événement mondial qui a permis aux journalistes présents d’esquisser une première critique. Ils sont unanimes : « une vraie boucherie » (Pix geeks), comme l’avait promis James Mangold. Le réalisateur a en effet réussi a poser la mention « Rated R » sur son film, ce qui lui donne une forte liberté dans la violence. Hugh Jackman fut à la hauteur des attentes du film. Interviewé par Allociné, ce dernier a expliqué : « C’était difficile de savoir que c’était la dernière fois, alors que j’avais tellement de choses à dire sur le personnage à l’intérieur de moi. J’avais le sentiment d’avoir mûri et de mieux le comprendre. Le studio nous a laissé faire le film que nous voulions, ils ont été très ouverts, »

Une pression payante pour Hugh Jackman

Pour lui, la pression était monstre : il savait ne pas avoir le droit à l’erreur. Tout le monde se rappelle de la mort ratée de Marion Cotillard dans Batman, et Hugh Jackman voulait à tout prix éviter que ce genre de chose lui arrive. « C’était éprouvant pour les nerfs parce qu’au cinéma, contrairement au théâtre, ce que vous mettez à l’écran y restera pour toujours, et vous devrez vivre avec pour toujours. Et sachant que c’était ma dernière chance, j’avais vraiment envie de bien faire les choses, et de dire tout ce que je voulais dire. Donc j’ai un peu été pénible avec tout le monde. (rires) Jim [Mangold] et moi avons travaillé là-dessus depuis le début. Aujourd’hui je suis vraiment fier du résultat, je suis vraiment content. Pour moi, c’est le film ultime sur ce personnage. ».