fbpx
Culture
Partager sur

Us: Quand le reflet le plus sombre de toi-même devient réalité

us-quand-reflet-sombre-toi-meme-devient-realite

Us est un film d'horreur qui traite d'un sujet pour le moins insolite. Et si votre pire cauchemars c'était vous ? Votre côté le plus sombre de vous-même...

« Us » c’est l’histoire d’une famille américaine qui va vivre un véritable enfer. Confronté à un phénomène pour le moins surnaturel ; ils vont devoirs user de stratagèmes et de ruses pour survivre.

Us: Quand le reflet de ton côté le plus sombre devient réalité

Tout commence à Santa Cruz, dans une station balnéaire de la côte Californienne. La famille Wilson décident de venir y passer des vacances de rêves. Adelaïde, la mère de famille retourne alors dans sa maison d’enfance. C’est alors qu’un lourd traumatisme mystérieux resurgit. Une série d’étranges coïncidences vont alors ponctuer ses journées. Cela suscite chez elle la paranoïa, qui pense en effet qu’un terrible évènement va s’abattre sur leur famille. Après une journée stressante à la plage les Wilson rentrent dans leur maison de vacances. Mais la nuit va s’avérer être longue et terrifiante. En effet une famille se tient debout dans l’allée sans dire un mot. Ils vont devoir affronter le plus inattendu des adversaires. Leurs doubles démoniaques.

Ce scénario pour le moins irrationnel et fantasque, laisse perplexe ; bien que le film assume jusqu’au bout son scénario. Une famille se fait attaquer un beau jour par leur propres double. Une horrible théorie qui nous plonge directement dans une terrifiante réalité, portée par le jeu d’acteur, mais aussi et surtout le réalisateur Jordan Peele. Que l’on avait découvert dans « Get Out ».

Un film tout droit sortie de la 4ème dimension

Pour le coup l’originalité de « Us » va très très loin. Ainsi on reste scotché tout le long du trajet tel un train fantôme. Conduit par Lupita Nyong’o qui a joué notamment dans « 12 years a slave » ou encore « Black Panther ». Son charisme, sa performance est tout simplement géniale. Complètement dingue comme une lionne qui protège sa famille et sort les griffes où alors en en double psychopathe. Chacun incarnent son propre double démoniaque d’une façon très investit aussi. Purement jouissif, ils donnent le rythme. Le père de famille Winston Duke façon gros nounours mais costaud et les enfants Evan Alex et Shahadi Wright Joseph débrouillards et intelligents. Par ailleurs leur complicité avec échanges de vannes et de sarcasme nous font rapidement aimer ces têtes dures. Une bouffée d’humour utile qui ponctue subtilement ce « funny game ». Un savant mélange entre horreur jubilatoire et humour incisif.

Les apparences judicieusement choisies n’auront pas échappées aux références cinématographiques connues des films d’horreurs comme « Orange Mécanique » ou encore « Funny Games US ». Les combinaisons rouges sang et les paires de ciseaux dorés. Des tenues simples mais efficaces. Tel un puzzle « Us » propose un ballet horrifique ou le fantastique est à l’honneur. Dommage cependant que la volonté de tout expliquer viennent amoindrir l’effet de surprise. Un film d’horreur digne de se nom qui a la primeur d’une originalité assumée.