fbpx
Culture
Partager sur

True Detective saison 2: Colin Farrell s’exprime de nouveau sur son stress!

True Detective saison 2: Colin Farrell s'exprime de nouveau sur son stress!

Plus que quelques semaines avant de découvrir la nouvelle saison de True Detective. Et qui dit nouvelle saison dit nouveau casting pour la série HBO, non sans une bonne dose de stress pour le nouveau personnage principal interprété par Colin Farrell!

Le casting de True Detective fait peau neuve. Oubliez Matthew McConaughey et Woody Harrelson puisque la relève prends les traits de Vince Vaughn et colin Farrell. Ce dernier s’est d’ailleurs confié au magazine Première sur sa vision de la série et sur la pression qu’il avait pu ressentir de la part du public et des médias.

True Detective saison 2: Colin Farrell attendu au tournant!

Colin Farrell savait que la saison 2 de True Detective était attendue au tournant, et pour l’acteur,ce fut un fait plus décourageant que stimulant comme il l’a confié lors du festival de Cannes au magazine Première: « Non, la première saison m’a donné envie de ne surtout pas participer à la deuxième ! Comment rivaliser avec ça ? Je sais très bien que tout le monde nous attend au tournant. En plus je m’étais promis de ne plus jamais jouer de flics. Je déteste les armes ! Puis j’ai lu les scripts. Et j’ai replongé. L’insigne, ces putains de flingues… On a fini de tourner il y a quinze jours. Ça sort du four. ». L’acteur avoue même que certains retours négatifs sur ses précédents films lui ont permis de se forger: «Tu sais, je me suis pris tellement de coups dans ma carrière… Quand on a vécu une épreuve du feu comme Alexandre, on est blindé ».

Colin Farrell:l’acteur parle de sa moustache et de son amour du cinéma européen!

A propos de la petite exaltation des internautes autour de la moustache de Colin Farrell qui ressemblait à celle qu’il portait dans Miami Vice, l’acteur s’explique: « Ouais. C’est pas tout à fait la même, en fait. Elle était un peu plus longue dans Miami Vice.. Nic Pizzolatto m’a montré de vieilles photos de moi, où je portais la moustache qu’il voulait que j’aie dans la série. Ça m’a un peu gonflé au début. J’y voyais une déclaration d’intention. Puis on m’a montré les fringues du personnage, l’environnement dans lequel il évoluait, et j’ai cédé ». Mais l’acteur commence à saturer: « Chaque moustache est différente. Mais faut peut-être que je me calme. J’ai dû faire cinq ou six films moustachus, je crois bien que j’ai explosé mon quota ». Et quand à son amour pour les films européens, rien à voir avec un manque de propositions de la part du cinéma US: « Non, non, les films européens et moi, c’est une longue histoire. Bons Baisers de Bruges, Ondine, Mademoiselle Julie, Le Rêve de Cassandre… Tous les deux ou trois ans, je me retrouve à faire un film chez moi, en Irlande ». Bref, l’acteur Irlandais continue d’explorer le cinéma tant européen qu’américain, et le petit comme le grand écran.