fbpx
Culture
Partager sur

The Walking Dead: En quoi la série de zombies se distingue-t-elle des films d’horreur?

The Walking Dead: En quoi la série de zombies se distingue-t-elle des films d’horreur?

Parmi les oeuvres d'horreur, "The Walking Dead" se distingue nettement de ses pairs depuis des années. Mais quelles sont les spécificités de la série?

Attention! Cet article contient des spoilers.

Alors que le tournage de la saison 7 de The Walking Dead bat son plein, MCE s’est penché sur ce qui distingue la série de Robert Kirkman des films d’horreur classiques.

Une oeuvre post-apocalyptique

Le créateur des Comics Robert Kirkman nous plonge d’emblée dans un monde ravagé par l’épidémie zombie. Bien qu’on ignore les causes d’un tel effondrement, la série se focalise davantage sur les rapports humains que sur les capacités – très limitées – des morts-vivants.

Le fondateur du site My Zombie Culture, Paul Clément, s’explique sur la spécificité de The Walking Dead: « En fait, dans la culture zombie, ce qui fait des comics Walking Dead une si belle réussite et une oeuvre centrale pour les fans, est sa capacité à raconter une histoire se déroulant durant une apocalypse zombie sur une longue période de temps. The Walking Dead se distingue ainsi par sa capacité à vraiment creuser ses personnages et à poser un grand nombre de questions sur ce que l’Homme ferait une fois le début de son extinction amorcé. »

Paul Clément insiste sur la longueur du format adopté par la série d’AMC: « C’est la même chose pour la série télé qui est la première à avoir permis à une histoire de zombies de s’étaler sur davantage que deux heures de film. Il y avait déjà eu la série Dead Set, mais celle-ci était beaucoup plus courte. The Walking Dead a vraiment transposé l’ambition de Kirkman de nous faire vivre le quotidien d’un groupe de survivants dans le temps avec succès sur le petit écran. The Walking Dead – même si cela est souvent bien moins réussi que dans les comics – laisse une grande place à ses personnages et à leur évolution à défaut de se concentrer uniquement sur du massacre de zombies. »

The Walking Dead: Le déclic du phénomène zombies?

L’univers des zombies est en réalité une véritable source d’inspiration pour les artistes et écrivains d’horreur. The Walking Dead a fortement contribué à populariser la figure du zombie, contrairement à des séries moins profondes comme Z Nation ou le film Shaun of the Dead.

Toutefois, l’apparition du zombie ne garantit pas le succès. « Fear The Walking Dead reste encore une mauvaise redite de The Walking Dead. La série originale a prouvé que le zombie pouvait être à l’origine de succès énormes à la télé, mais les autres chaînes ont également montré que cette figure serait un terreau d’une grande richesse pour les scénaristes. » Poursuit Paul Clément. Le spin-off a été fort critiqué par les fans, qui espéraient voir davantage d’action.

Un révélateur des capacités humaines?

Pour Géraldine Foin, Doctorante en Sociologie, l’apparition des morts-vivants dans The Walking Dead permet de mettre à l’épreuve les humains dans leurs capacités à survivre et à s’organiser. « La mise en scène d’un individu ou de groupes de survivants luttant dans un monde envahi de zombies propose de réfléchir sur l’état de crise et la déshumanisation. L’organisation sociétale a tendance à chuter sous la panique et la peur des gens, face à l’attaque des zombies. Par la suite les survivants font preuve parfois de comportement égoïste pour survivre (vol, viol, cannibalise, meurtre). Cette perte d’humanité semble aller de pair avec la question de l’identité individuelle, en effet il est préférable, lorsque l’on est mordu de se suicider, plutôt que de devenir un walker. »

Par rapport à un film comme La Nuit des Morts-Vivants, The Walking Dead met surtout l’accent sur les relations interpersonnelles et les rivalités exacerbées entre les humains. Depuis le début de la série, la bande à Rick a finalement beaucoup plus souffert face à des hommes parfois extrêmement coriaces que face aux Walkers. Dans les Comics, le rôle des zombies apparaît très clairement au second plan, éclipsé par la férocité des Sauveurs ou encore des Chuchoteurs.

Les fans de l’oeuvre de Robert Kirkman devront patienter jusqu’au 9 octobre prochain pour découvrir le premier épisode de la saison 7 sur AMC.

Photo DR