fbpx
Culture
Partager sur

Orange is The New Black: à quelle sauce les prisonnières vont-elles nous manger pour l’ultime saison ?

Orange is The New Black à quelle sauce les prisonnières vont-elles nous manger pour l’ultime saison grande
Partager sur Facebook

Les captives d’Orange is The New Black reviennent pour la dernière fois, mais pour nous dire quoi ? Place aux plus folles théories !

C’est l’une des premières fictions originales de Netflix et pas des moindres. Puisqu’il s’agit aussi là d’un de ses plus grands succès. Noire, cynique, corrosive, sensuelle et explosive… Les adjectifs qualificatifs et valorisants ne manquent jamais quand il s’agit de décrire Orange is The New Black. Forte de déjà six saisons (inégales, mais souvent géniales), la série revient pour un septième et dernier round. Et on peut parier sans trop se mouiller que cet ultime tour de piste se fera avec grâce, force et émotions. Préparons d’avance nos mouchoirs, nous ferons donc sans. Si votre fidèle serviteur n’a toujours pas de boule de cristal attitrée, elle se permet tout de même quelques pronostiques. Attention, le reste de cet article aura des spoilers sur les six premières saisons. Vous voilà prévenus !

Orange is The New Black : quid de Piper ?

Première question qui taraude le plus grand nombre : quid de Piper dans Orange is The New Black ? L’héroine la plus détestée de l’histoire des séries (avec Carrie de Sex and the City et Susan de Desperate Housewives) venait tout juste d’être libérée à la fin de la dernière saison. Mais pas forcément délivrée : la blonde ne s’y attendait guère et ne semble pas très réjouie. Forcément, elle semble séparée de sa femme Alex ! Les théories vont donc de bon train.

Piper va-t-elle tout faire pour être à nouveau incarnée ? Ou faire libérer Alex, façon Prison Break ? On la soupçonne d’être trop intello et surtout trop égoïste pour pareille manipulation. Théorie plus probable : la jeune femme, déjà très engagée dans les activités au service des détenues lorsqu’elle était encore derrière les barreaux, pourrait faire du bénévolat pour aider les détenues. Une façon de garder un lien avec sa chère et tendre… Même si, dans une bande-annonce de Orange is The New Black, on la voit refaire sa vie, avec le soutien de Sophia. À voir si ces images ne sont là que de fausses pistes.

Taystee, enfin libérée délivrée ?

L’autre perso que l’on quittait sur un immense coup de théâtre est bien sur la formidable Taystee. Accusée d’avoir leadé la rébellion de Lichfield et d’avoir buté Piscatella, elle est reconnue… coupable. Un vrai coup pour l’adorable détenue et surtout pour le public, convaincu que justice serait faite. On suppose qu’elle fera appel à cet ignoble verdict, mais rien ne nous assure que toute cette procédure connaîtra une happy ending dans Orange is The New Black.

Toutefois, deux acteurs peuvent encore la sauver. Le moustachu Caputo n’est pas insensible à son cas et peut encore trouver la preuve qui innocentera Taystee. Son ex-meilleure acolyte, Cindy, peut, de son côté, revenir sur sa version des faits. Pour rappel, elle a balancé son amie pour sauver sa peau, la mettant dans le pétrin jusqu’aux os. On la sait noyée sous les remords. Un aveu de la vérité pourrait bien être son gilet de sauvetage.

Entre Alex et Badison, la tension risque de grimper

En prison, les deux big boss et timbrées de frangines, Carol et Barb, sont mortes. Peut-on pour autant en déduire que le reste des captives couleront des jours heureux dans Orange is The New Black ? Ne soyons pas candides. À coup sûr, leur place de « top dog » sera enviée par d’autres joueuses, désireuses d’accéder au trône. Les deux plus sérieuses challengeuses ? Alex et Badison bien sur ! Leur rivalité était déjà claire lors de la saison 6 et devrait désormais s’accentuer. La brune à lunettes a tout d’une cheffette naturelle, confiante et assurée. Badison a des méthodes plus controversées pour faire régner le respect (ou plutôt la crainte). Si a adorait la voir terroriser Piper (le chewing-gum dans les cheveux, la dent cassée), on craint qu’elle n’utilise des techniques bien plus « professionnelles » pour renverser notre baronne de la drogué préférée…

Enfin, à titre perso, l’auteure de ces lignes attend, plus que la résolution de plusieurs intrigues, un condensé de tout ce que sait faire la série Orange is The New Black. Un maximum d’humour à en pleurer de rire. De nouveaux plans à trois aussi gênants que tordants. Des scènes où la sensiblerie sera à son comble, mettant à l’épreuve nos mirettes. Et bien sur, un max de punchlines qu’on pourra ressortir en bombant le torse devant la machine à café. Vous l’aurez compris : la fiction est aussi comme une amante d’été, douce-amère. Et elle ne nous a même pas encore quitté qu’elle nous manque déjà…

Mélissa Chevreuil