fbpx
Culture
Partager sur

Nos chers voisins: Thierry Samitier (Aymeric) sort du silence après les accusations de harcèlement sexuel !

Nos chers voisins: Thierry Samitier (Aymeric) sort du silence après les accusations de harcèlement sexuel !
Partager
Partager sur Facebook

L'ancien acteur de Nos chers voisins Thierry Samitier alias Aymeric Dubernet a été accusé de harcèlement sexuel. Il se défend.

Nos chers voisins est désormais terminé depuis 2 ans. Mais les acteurs du show qui venait rythmer les soirées sur TF1 font encore parler d’eux. Accusé hier de harcèlement sexuel, Thierry Samitier n’a pas tardé à répondre. MCE vous explique tout !

Pour les fans, il restera Aymeric Dubernet-Carton. Ce papa un peu gauche et coincé qui faisait rire par ses états d’âme. Mais depuis la fin de Nos Chers Voisins, Thierry Samitier continue sa carrière. Il a fait quelques apparitions au théâtre notamment dans la pièce Boeing Boeing. Ce sont d’ailleurs deux actrices de cette pièce qui l’ont accusés. Des déclarations choquantes.

« Il a profité des scènes de baisers pour mettre la langue lorsqu’il devait m’embrasser dans le cadre de la pièce. Il a fait ça à plusieurs reprises. » affirme l’une d’entre elles. Mais l’autre va beaucoup plus loin. « J’étais penchée pour accéder au miroir. Thierry est arrivé derrière et a collé son sexe contre mes fesses. » Des faits qui remonteraient à octobre 2018. En mars dernier, elles ont décidé de déposer une main courante.

Thierry Samitier (Nos chers voisins) prend la parole pour se défendre !

Pour l’instant, l’ancien de Nos chers voisins dément ces accusations. « Sur 60 représentations, il y a au moins dix fois où l’autre sent la langue de l’autre dans l’action de la comédie. Il est possible qu’elle ait senti ma langue. Mais je n’ai jamais mis ma langue dans la bouche d’une actrice volontairement. Je ne vois pas le plaisir que je prendrais à embrasser une femme qui n’en a pas envie. » explique-t-il.

Frank Leboeuf, qui joue dans cette pièce avait pris leur défense. Il s’en était pris à Thierry Samitier. L’ancien de Nos chers voisins lui avait répondu sans détour. Il avait expliqué que « tout était faux, qu’il était homosexuel, et que, pour lui, embrasser des femmes, c’était comme embrasser des merdes de chien.«  Un message qu’il dit regretter.

La justice n’a rendue aucune décision pour le moment. Les jeunes femmes ne devraient pourtant pas en rester là.