fbpx
Culture
Partager sur

Netflix : des élèves séquestrés par leur professeur pour regarder… une série !

Netflix : des élèves séquestrés par leur professeur pour regarder... une série !
Partager
Partager sur Facebook

Le 16 septembre, un professeur du Var séquestre ses élèves pour les forcer à regarder une série Netflix... MCE TV vous raconte.

Netflix peut rendre fou… Il y a peu, un prof a perdu les pédales face à une des séries de la plateforme. On vous explique tout !

Dans le Var, un professeur a donc séquestré ses élèves… Pour qu’ils regardent la série Netflix, Lucifer. La série US plait beaucoup aux jeunes. Il met en scène le seigneur des enfers reconverti en gérant de boite de nuit à Los Angeles…

Ne trouvant pas le film qu’il souhaitait pour son cours, le prof a décidé de leur faire regarder la sérieSans réel lien avec le cours. Un de ses élèves le lui a d’ailleurs fait remarquer… En vain !

Quand une série Netflix rend un prof fou !

Au sein du lycée, le prof n’a alors pas apprécié la réflexion et à donc réagi… A sa manière ! Il aurait enfermé ses élèves à clé dans le noir et se serait mis à hurler. Il aurait ensuite retourné l’intégralité du mobilier présent. Flippant !

Selon une porte-parole de l’académie à l’AFP. « Une partie des lycéens a d’abord pu s’échapper par la porte communiquant avec la salle d’à côté grâce à l’intervention d’un collègue du professeur. Avant que le reste des élèves ne soit libéré par le proviseur adjoint qui, alerté par les surveillants, a réussi à ouvrir la porte donnant sur le couloir ». Une 1ère chose rassurante !

La scène aurait duré un quart d’heure et on ne signale aucun blessé. Le professeur en pleine crise a été pris en charge. Une cellule psychologique a pris en charge les élèves témoins. L’Académie de Nice a précisé n’avoir aucune nouvelle de lui. Cette dernière attend l’avis des médecins avant d’engager une éventuelle procédure.

Pour l’instant, du côté de Netflix, aucune réaction n’a encore été signalée. Le community manager ne devrait pas tarder à réagir. Affaire à suivre donc…