fbpx
Culture
Partager sur

Netflix accusé de rendre glamour la prostitution dans la série Baby !

Netflix enchaîne les productions originales. La dernière en date, la série Baby, fait scandale. Netflix ferait de la glamourisation de la prostitution.

Netflix n’arrête pas de poster de nouveaux programmes originaux. La dernier en date vient d’être ajouté aujourd’hui sur la plateforme américaine. La série intitulée Baby plonge les téléspectateurs dans l’univers d’adolescents issues des beaux quartiers de Rome. Mais deux adolescentes vont se laisser entraîner dans le monde de la prostitution. Et ce dernier point pose donc problème à certaines associations qui accuse Netflix. MCE vous en dit plus.

Netflix diffuse la série Baby et reçoit des critiques

En effet une nouvelle série vient d’arriver sur Netflix, aujourd’hui même. iL s’agit de la série italienne Baby. Créée par Antonio Le Fosse, Giacomo Mazzariol, Marco Raspanti, Romolo Re Salvador et Eleonora Trucchi, elle fait déjà polémique. En effet l’organisation The National Center on Sexual Exploitation ne semble pas ravie de voir cette série diffusée sur la plateforme américaine. L’organisation américaine explique donc de raconter l’histoire « d’un groupe d’adolescent·e·s qui va découvrir la prostitution, ce milieu servant à rendre glamour une histoire de passage à l’âge adulte ». De plus cette série se base sur des faits réels. Et cette affaire avait fait scandale en Italie. « La mère de l’un-(e) des adolescent-(e)-(s) a été arrêtée pour trafic sexuel », explique l’organisation. De plus les adolescents avaient seulement 14 et 15 ans.

« Alors qu’il s’est retrouvé au cœur du mouvement #MeToo [avec les accusations contre Kevin Spacey, ndlr], Netflix apparaît complètement sourd à la réalité de l’exploitation sexuelle », accuse Dawn Hawkins, la directrice exécutive du National Center on Sexual Exploitation. « Malgré le tollé suscité par les témoignages de victimes de trafic sexuel, les experts en la matière et les fournisseurs de services sociaux, Netflix encourage le trafic sexuel en proposant la diffusion en continu de Baby. Clairement, Netflix donne la priorité aux profits et non aux victimes de maltraitance. « , conclut-elle.

L’organisation a donc dans un premier temps envoyé une lettre à Netflix en janvier dernier. 55 survivants de trafic sexuel l’avait par ailleurs signée.

YouTube est désactivé.
Autorisez le dépôt de cookies pour accéder au contenu.

Netflix: habitué des polémiques

En effet on ne sait pas si l’organisation a regardé toute la série. De plus ce groupe, intitulé autrefois Morality in Media, appelle régulièrement à la censure de programmes dès qu’ils évoquent la prostitution ou la pornographie. Mais elle ne se contente que polémiquer sans même voir comment ces thèmes sont abordés dans chaque série. NCOSE accuse par exemple HBO de banaliser l’exploitation sexuelle, avec Game of Thrones et The Deuce.

De plus Netflix ne semble pas être à son coup d’essai. En effet la plateforme américaine a été accusé également de mettre en avant le suicide après 13 Reasons Why. Tout comme d’encourager la grossophobie avec Insatiable.