fbpx
Culture
Partager sur

Messiah: la série religieuse Netflix se dévoile dans un trailer ! (VIDEO)

Messiah: la série religieuse Netflix se dévoile dans un trailer ! (VIDEO)
Partager
Partager sur Facebook

"Messiah", la nouvelle série Netflix, fait beaucoup parler d'elle. La communauté musulmane réagit face à la mise en scène du faux prophète.

Une nouvelle série arrive bientôt sur Netflix. Il s’agit de Messiah, un show qui parle de Dieu. Le trailer vient d’ailleurs d’être dévoilé. MCE TV vous dit tout !

Messiah est la nouvelle série Netflix qui fait parler la Toile. En effet ,comme le prouve son nom, la série abordera des thèmes religieux. Le messianisme désigne ainsi la croyance d’un sauveur qui viendrait sur terre pour sauver nos âmes. Une idée que Netflix a décidé de mettre en avant mais qui semble perturber les croyants. Celle-ci n’est d’ailleurs pas encore sur nos écrans qu’elle fait déjà parler d’elle.

Pour fêter la nouvelle année, Messiah sera donc dispo à partir du 1er janvier 2020. La série, réalisée par Michael Petroni mettra d’ailleurs en scène Mehdi Dehbi et Tomer Sisley. Celle-ci raconte alors l’histoire d’un jeune homme, Al-Manih, qui traverse le pays en faisant des miracles. Troublée par ces faits curieux la CIA décide alors de mener l’enquête.

Messiah, la nouvelle série Netflix vivement critiquée !

Sur Twitter Messiah ne cesse de faire parler la foule. Al-Masih Ad-Dajjal est, en effet, un faux prophète. D’après le Coran celui-ci vient sur terre dans un unique but, pousser le peuple vers le mal. Ainsi, les croyants ont vite commenté la série… « Je parie qu’il a perdu accidentellement un oeil, » a alors écrit un Twittos. Ainsi, dans le livre sacré, le faux messie est bel et bien borgne.

Mais ce n’est pas tout ! Netflix a tenté de se défendre face aux accusations contre Messiah. Le compte de la plateforme a alors indiqué qu’Al Masih Ad Dajjal « n’est pas vraiment le nom du personnage » ! Pourtant une chose est sûre pour les croyants, Netflix n’a qu’une idée en tête, mettre en avant l’ennemi du Christ ! En effet, après avoir rendu sympathique les serial killers, les vampires et autres créatures du mal, le cinéma semble s’attaquer au diable en personne.