fbpx
Culture
Partager sur

La Garçonne: la série avec Laura Smet dérange les internautes !

La Garçonne: la série avec Laura Smet dérange les internautes !

Depuis lundi dernier, France 2 mise sur La Garçonne. Une série qui met alors en vedette Laura Smett. Ceci dit, elle ne fait pas l'unanimité...

Le succès n’est pas vraiment au rendez-vous pour la fille du Taulier. En effet, La Garçonne, la série avec Laura Smet ne rencontre pas vraiment ses adeptes… MCE TV vous dit tout de A à Z.

France 2 a-t-elle misé sur le mauvais cheval avec La Garçonne ? Il semble alors que la série qui met Laura Smet à l’honneur ne soit pas la chouchoute du public.

Bien qu’elle avait l’air prometteuse, le résultat n’est pas au rendez-vous. Ni même à la hauteur du public, qui dénote de nombreuses erreurs.

Dans la série, Laura Smet joue le rôle de Louise Kerlac. Un jeune fille qui se travestit en homme à l’époque des années folles.

Déguisée en son frère jumeau, elle aide la police criminelle. Cette dernière vient de fuir, après qu’elle a été témoin d’un crime d’État.

Si les fans l’attendaient au tournant, les autres n’ont pas été conquis. Ce, malgré la pub faite sur son réseau social.

La Garçonne: la série avec Laura Smet dérange les internautes !
La Garçonne: la série avec Laura Smet dérange les internautes !

Laura Smet: son bond dans le temps sur petit écran n’a pas eu l’effet escompté

Lundi 31 août dernier, sortait donc le premier épisode de La Garçonne. Si le scénario et la toile de fond semblait prometteuse, c’est sur une note de déception que les spectateurs ont zappé.

Sur la Toile, ils n’ont d’ailleurs pas vraiment ménagé Laura Smet ni le reste du casting. Ce, malgré une part d’audience assez forte : 19,5%.

« Dommage pour le langage et le frère qui se bourre le nez qui ne sont pas d’époque », écrit d’ailleurs l’un des internautes. Ou encore « Très mauvais, mal écrit, on n’y croît pas ».

D’autres dénotent aussi des faux raccords et anachronismes… Comme quoi Laura Smet n’aura pas vraiment su porter son rôle dans La Garçonne.

« On disait ‘t’es chiante’ dans les années 1920 ? » demande même un téléspectateur, visiblement déçu. C’est donc en demi-teinte que se fait cette grande première…