fbpx
Culture
Partager sur

La Casa de Papel saison 4: la série est-elle inspirée d’une histoire vraie ?

Netflix a lâché la partie 4 de La Casa de Papel. Victime de son succès, la série espagnole ne serait-elle pas inspirée d'une histoire vraie ?

La Casa de Papel connaît un succès quasi unanime. Eh oui, la série espagnole figure parmi les grands succès de Netflix. D’ailleurs, qu’en est-il de son synopsis ? Les producteurs se sont-ils alors inspirés d’une histoire vraie ? MCE TV vous dit tout.

Aujourd’hui marque le coup d’envoi de la partie 4 de La Casa de Papel. Une série thriller qui prend donc place lors d’une série de braquages de haut vol.

Après avoir pris la Fabrique nationale de la Monnaie pour cible, les braqueurs masqués ont pris le contrôle de la Banque d’Espagne. Mais où les showrunners sont-ils allé chercher tout ça ?

Pour beaucoup, il est évident que la prod a puisé son inspiration dans des faits historiques. Même si on reste dans une fiction pure et dure.

On peut le dire, les héros de La Casa de Papel réalisent le « Casse du Siècle ». Un peu à la manière d’un gang de 6 braqueurs qui a mis le grappin sur un précieux butin en 2006.

À savoir, 19 millions de dollars et 80kg de bijoux comme le rappelle GQ. Tout comme les héros de la Casa de Papel, ils avaient une vingtaine d’otages entre leurs mains.

En tout, 300 policiers ont été déployés pour intercepter les forcenés. Mais ces derniers, très rusés, leur ont filé entre les pattes, avant de s’enfuir à bord de leur yacht.

La Casa de Papel saison 4: la série est-elle inspirée d'une histoire vraie ?
La Casa de Papel saison 4: la série est-elle inspirée d’une histoire vraie ?

La Casa de Papel: la « série » du siècle

Cette histoire, c’est celle du casse de la Banco Rio à Buenos Aires ; pays hispanophone, d’ailleurs. Coïncidence ?

S’ils n’avaient pas de professeur pour les guider pour mener à bien ce méfait comme dans La Casa de Papel, un « homme au costume gris » a vite été appréhendé. Son nom : Luis Mario Vilette.

« Avec tous ces flashbacks, nous voulions raconter une histoire et la rendre le plus authentique possible », a dit l’un des scénaristes à Drama Quaterly, alors que la série n’était encore qu’une ébauche. Depuis, le scénario a bien évolué.

Pour eux, le but était de « créer un drame fictif mais crédible ». Il n’est donc pas surprenant d’y voir certaines analogies avec des méfaits historiques.