fbpx
Culture
Partager sur

La Casa de Papel saison 4: l’interprète de Manille répond aux critiques !

La Casa de Papel saison 4: l'interprète de Manille répond aux critiques !

Belén Cuesta, l'actrice qui campe le rôle de Manille dans La Casa de Papel, a répondu face aux critiques survenues après la saison 4.

En fin de semaine dernière, Netflix dévoilait la partie 4 de La Casa de Papel. Aujourd’hui, l’actrice espagnole Belén Cuesta répond face aux attaques faites sur son personnage. Attention, spoilers. MCE TV vous dit tout de A à Z.

Alors que Netflix a lancé le coup d’envoi de La Casa de Papel partie 4, sa série de cambriolage phénomène. On y découvre alors le personnage de Manille, interprétée par Belén Cuesta.

Au début de la saison 3, elle apparaît comme une simple otage. Puis, on découvre qu’elle n’est nulle autre que la partenaire de crime des braqueurs masqués.

Mais les fans ne sont pas au bout de leur surprise. On apprend aussi que Julia était un homme auparavant. Amie proche de Moscou, elle a fait les 400 coups aux côtés de Denver, avant qu’elle ne change de sexe.

Là où La Casa de Papel a fait fort, c’est en incluant ce personnage trans, sans trop en faire. Une chose qui n’a toutefois pas plu à certains.

La Casa de Papel saison 4: l'interprète de Manille répond aux critiques !
La Casa de Papel saison 4: l’interprète de Manille répond aux critiques !

La Casa de Papel: les fans regrettent que Manille ne soit pas jouée par une femme trans

« S’ils souhaitaient réellement donner de la visibilité aux trans, la logique serait de mettre une actrice trans, et ainsi de réussir à donner de la visibilité et de l’inclusion, non ? » a tweeté un fan espagnol. Il n’est d’ailleurs pas le seul à critiquer le choix d’une femme « cis » pour le rôle.

Lors d’une interview avec le site El Espagnol, Belén Cuesta a donc rétorqué : « Je pense que la liberté de création fait que les acteurs et actrices trans ont la possibilité et peuvent jouer des femmes cisgenres [un individu en accord avec son sexe attribué à la naissance — ndlr] ou transgenres. C’est comme ça que ça doit se passer ».

« De la même façon, je suis une actrice cisgenre qui joue une femme transgenre« , poursuit-elle. « Au final, je suis une femme », conclut-elle.

Ainsi, Belén Cuesta, tout comme l’équipe de La Casa de Papel, envoient un message fort. Une femme reste une femme, qu’elle soit transgenre ou née femme.