fbpx
Culture
Partager sur

La Casa de Papel: pourquoi les braqueurs ont des surnoms de villes ?

La Casa de Papel: pourquoi les braqueurs ont des surnoms de villes ?

Manille, Palerme, Tokyo, Nairobi... Pourquoi diable est-ce que les célèbres braqueurs de La Casa de Papel ont-ils tous des noms de ville ?

Mis à part El Profesor, tous les braqueurs de La Casa de Papel ont un point commun. En effet, Tokyo, Lisbonne, Rio et tous les autres ont des noms de ville. Pourquoi donc ce choix d’identité secrète ? MCE TV vous dit tout de A à Z.

On ne la fait pas aux aficionados de La Casa de Papel ! Si les braqueurs possèdent de tels noms d’oiseaux, ça n’est pas pour rien, somme toute.

Ceci dit, ce choix n’est peut-être pas celui que vous croyez. Déjà, enfonçons des portes ouvertes : vous vous doutez bien que cela n’a pas de rapport avec les origines des personnages.

Berlin n’a donc rien d’allemand, tout comme Tokyo n’est a priori pas Japonaise. Encore moins pour Marseille, qui a un accent à couper au couteau, mais pas du tout français pour le coup.

Oublions donc cette hypothèse saugrenue ! Les braqueurs de La Casa de Papel ont de tels noms… À cause d’Alex Pina, créateur de la série espagnole à succès.

Dans Lifestyle Magazine, on apprend que c’est après avoir vu quelqu’un portant un t-shirt « Tokyo » qu’ils ont eu cette idée. Le personnage d’Ursula Corbero dans La Casa de Papel était donc né !

La Casa de Papel: pourquoi les braqueurs ont des surnoms de villes ?
La Casa de Papel: pourquoi les braqueurs ont des surnoms de villes ?

La Casa de Papel: avant les villes, les planètes

À l’origine, ce ne sont pas des noms de ville mais un tout autre code que les braqueurs devaient adopter. « Nous avons eu un certain nombre d’idées, avec entre autres, les noms des planètes ».

Imaginez-vous donc une seconde nos braqueurs se voir attribuer des planètes comme les héroïnes de Sailor Moon ! C’était pourtant l’idée première d’Alex Pina, qui voulaient que « les héros […] s’appellent Uranus, Mercure et Jupiter ».

Scénaristiquement parlant, ce choix s’explique tout simplement par le plan d’El Profesor. Celui qui tire les ficelles dans La Casa de Papel souhaite qu’ils gardent l’anonymat. C’est déjà bien moins cliché que les lettres de l’alphabet militaire