fbpx
Culture
Partager sur

La Casa de Papel: le personnage de Berlin devait être retiré du projet !

La Casa de Papel le personnage de Berlin devait être retiré du projet !

Berlin est une figure forte de La Casa de Papel, série Netflix à succès. Sachez toutefois que son personnage a failli être écarté du projet.

Dans La Casa de Papel, il y a un personnage qui est de loin, le grand favori. Il s’agit alors de Berlin, très apprécié. Pourtant, son personnage a failli ne pas voir le jour. MCE TV vous dit tout de A à Z.

Bon nombre de fans de La Casa de Papel adorent Berlin. Et ce, malgré sa méchanceté, ses mauvaises manières et son machisme.

Pourtant, les show-runners ne se sont pas gênés pour le faire disparaître. Au même titre qu’une autre braqueuse, très appréciée elle aussi…

En effet, les aficionados de La Casa de Papel ont beaucoup de sympathie pour Berlin, qui arrive souvent dans le top 3. À ses côtés, figurent alors Tokyo et Nairobi.

Si l’on sait que cette dernière a été ajoutée à la dernière minute, Berlin, lui, a failli être retiré plus tôt de la série. Et ce, bien avant sa mort dans la 2e partie…

Dans le docu Phénomène, axé sur le succès de la série, on apprend qu’Alex Pina, le créateur n’a pas eu que de bonnes critiques Berlin. Dans l’équipe, son côté misogyne, nombriliste et psychopathe ne plaît pas à grand nombre…

"La

La Casa de Papel: Berlin a failli ne pas voir le jour

En coulisses, on lui a donc dit que Berlin « ne correspond pas à l’époque ». Mais il en fallait plus à Alex Pina, pour l’évincer de son projet.

Le producteur de La Casa de Papel n’en démord donc pas. « J’ai dit que je n’avais aucune intention de le retirer du scénario ».

« Nous pourrions avoir un personnage comme celui-là dans la série », a-t-il donc rétorqué. « Et le public pourrait se faire son propre avis, non ? »

Ceci dit, Berlin figure aujourd’hui en tête des personnages les plus appréciés, en dépit de son côté macho, vieux jeu et sanguinaire.« Il n’y a rien de mieux qu’un méchant avec qui nous pouvons sympathiser », a-t-il même ajouté.

Pour lui, Berlin « repousse » et « attire » à la fois, « car à ses côtés, on se sent en sécurité ».