Culture
Partager sur

Kev Adams détruit par la presse américaine qui ne le trouve pas drôle !

Kev Adams détruit par la presse américaine qui ne le trouve pas drôle grande
Partage
Partager sur Facebook

L'acteur et comédien Kev Adams, actuellement à l'affiche du film Alad'2 s'est fait démolir par la presse Américaine qui ne le trouve pas drôle.

Kev Adams est bien connu pour son sens de l’humour. Mais il semblerait que le seul public qu’il fasse rire soit son public Français… En effet, le compagnon d’Iris Mittenaere ne semble par faire l’unanimité outre-Atlantique.

Kev Adams ne convainc pas dans Alad’2

Alad’2 est sortit dans les salles de cinéma mercredi 3 octobre. Arrivé en tête des démarrages de la semaine, Kev Adams et sa bande rassemblent 231 998 spectateurs. Cependant, c’est moins bien que le premier volet sortit il y a deux ans. Et pour cause, il semblerait que l’acteur de 27 ans se soit montré moins convaincant dans ce deuxième volet.

Il était déjà au centre de l’attention à cause de ses déclarations dans le journal Libération. Le comédien déclarait : « On a jamais manqué de rien, mais on a jamais eu plus que ce qu’on devait avoir. Cinq dans un 90m2, même à Neuilly, j’appelle pas ça rouler sur l’or ». Une déclaration que les internautes n’ont pas manqué de commenter et de tourner en dérision. Kev Adams se retrouve une fois de plus dans l’actualité, pour une raison beaucoup plus vexante…

Kev Adams : la marionnette aux cheveux vigoureusement coiffés de gel 

On vous parlait du geste généreux de l’acteur envers une fan handicapée. Mais c’est pour un tout autre sujet que l’acteur se retrouve sur le devant de la scène médiatique. En pleine promotion du film Alad’2, Kev Adams ne semble pas convaincre tout le monde. Si le long-métrage récolte pour le moment de bonnes critiques auprès du public français, ce n’est pas le cas du côté de nos amis Américains.

Le journaliste Jordan Mintzer a signé une tribune destructrice, à l’encontre du comédien. Il explique : »Le principal problème, qui est le même dans toute la filmographie de Kev Adams c’est que l’acteur n’est tout simplement pas drôle ». Et poursuit : « Il est peut-être sympathique, tout particulièrement auprès des jeunes français, en tant que sorte de marionnette aux cheveux vigoureusement enduis de gel. Pourtant, pourquoi et comment ses films – qui sont tous mauvais, même si Fiston (2014) est passable – ont globalement rapporté 100 millions de dollars en France demeure une sorte de mystère. Particulièrement dans un pays qui semble avoir inscrit le bon goût dans son code civil. » Une critique fracassante qui n’est pas passé inaperçu sur la toile. On souhaite à Kev Adams bien du courage !