fbpx
Culture
Partager sur

Joker: les escaliers du Bronx sont envahis par les touristes !

Joker: les escaliers du Bronx sont envahis par les touristes !
Partager
Partager sur Facebook

La scène des escaliers est doté d'une forte symbolique dans le Joker de Todd Phillips. Ces escaliers attirent les touristes.

Le Joker est en salle depuis plus de deux semaines. L’une des scènes les plus puissantes a été tournée dans des escaliers du Bronx. Suffisant pour que cet endroit soit envahi de touristes depuis la sortie du film. Une nouvelle preuve du grand pouvoir de ce film. MCE vous explique tout !

C’est l’événement cinéma de ce mois d’octobre. Le Joker est de retour dans un film qui lui est dédié. Depuis sa sortie en salle, le film de Topp Phillips déchaîne les passions. Un engouement en grande partie dû à la performance de Joaquin Phoenix qui parfait ce rôle. La lente descente aux enfers de son personnage se double d’un jeu d’acteur sublime. A tel point que certains parlent même d’oscars. Peut-être un peu vite cependant. Mais là n’est pas le sujet.

Le film regorge de scènes très symboliques. L’appartement anxiogène de la mère du Joker notamment en a angoissé plus d’un. Les scènes de mort aussi, très réalistes, offre à la photographie du film de réelles perspectives. Mais l’une des scènes apparaît comme la plus iconique. Elle semble mettre en scène le versement définitif d’Arthur Fleck dans la folie. Celle des escaliers.

Les escaliers, symbole de la chute du Joker dans la folie !

A deux reprises, les escaliers font donc leur apparition dans le film. La première, lorsque Arthur Fleck, dépité, tente de rester raisonnable. La deuxième scène montre qu’il n’a pas réussi. En apparat du Joker, il danse de manière folle, indiquant qu’il a définitivement sombré dans l’insanité. Cette seconde scène, très forte, est d’ailleurs à l’honneur sur l’affiche du fil.

Les spectateurs ne se sont pas trompés. Ils y ont vu cette symbolique forte et semblent emballés. A tel point qu’ils sont nombreux à envahir les lieux du tournage. Les escaliers du Bronx s’ancrent déjà dans la mémoire collective. Ils se bousculent donc pour obtenir un cliché d’eux dans ce fameux endroit.

Une nouvelle preuve que Joker n’est pas un film comme les autres.