fbpx
Culture
Partager sur

Homeland : des tags insultants cachés dans la série

Homeland : des tags insultants cachés dans la série

Les producteurs de la série Homeland se sont fait piégés par leurs propres décorateurs, qui ont dénoncé la série dans des tags en arabe apparaissant à l'écran

Voila un moyen plutôt original et novateur pour faire passer un message. Engagé sur la série américaine à succès Homeland comme décorateurs, Heba Amin, Stone et Caram Kapp étaient chargés par la production de réaliser des graffitis pro-Bashar El Assad sur les murs du décor de tournage. Des tags censés apporter un détail supplémentaire pour crédibiliser la série, déjà très réaliste. Mais les 3 street-artist, pas du tout fans de la série, avaient un autre message à faire passer. Sans que personne de la production ne s’en rende compte, ils ont ainsi tagué en arabes des messages dénonçant Homeland comme une série stigmatisante.

« Homeland est raciste »

« Homeland est raciste » ,« Homeland n’est pas une série », « Ce programme ne représente pas les idées des artistes » ou encore « Homeland est une blague qui ne nous fait pas rire » sont quelques un des graffitis qui apparaissent, en arabe, dans l’épisode 2 de la saison 5, diffusée actuellement. Dans un communiqué, les 3 auteurs de ces messages ont tenu à justifier leur acte militant : « A leurs yeux, l’écriture arabe n’est qu’un supplément visuel qui complète la fantaisie d’horreur du Moyen-Orient, une affiche qui déshumanise une région entière de figures non-humaines derrière des burkas noires et de surcroît cette saison, des réfugiés. » ont déclaré les street-artists.

Homeland : des tags insultants cachés dans la série

La production « admire cet acte de sabotage artistique »

Dans une interview au Wahington post, Heba Amin a enfoncé le clou : « Il est très important pour nous d’adresser l’idée que ce genre de stéréotypes est très dangereux parce que ça aide à former les perceptions des gens d’une région entière qui affectent la politique étrangère en retour. Il était important pour nous de réclamer notre image. » a déclaré l’artiste.
Coté production, la réponse est plutôt fair play : « On aurait aimé le voir avant que ça passe à l’antenne. Mais Homeland s’est toujours efforcé d’être subversif dans son bon droit et d’être un stimulus pour la conversation. On ne peut qu’admirer cet acte de sabotage artistique. » a déclaré Alex Gansa, le showrunner de Homeland.

VOIR AUSSI>>> Daniel Craig ne veut plus être James Bond, Damian Lewis (Homeland) pour le remplacer ?