Culture
Partager sur

Harry Potter: cette séquence de la saga a nécessité 95 prises !

Harry Potter: cette séquence de la saga a nécessité 95 prises !

Une séquence de la saga Harry Potter a nécessité 95 prises. Il s'agit du moment où certains personnages se sont transformés en Harry !

Alors que cela fait des années que la saga Harry Potter a pris fin, elle n’en finit plus de faire parler d’elle. Depuis la sortie des livres, elle a réussi à séduire de nombreux adeptes. Les films se devaient d’être à la hauteur de leur espérance.

Pour que les fans ne soient jamais déçus des films d’Harry Potter, les réalisateurs ont mis les petits plats dans les grands. Et parfois, ils n’ont pas hésité à recommencer certaines scènes pour qu’elles soient vraiment parfaites.

C’est le cas pour une séquence dans les Reliques de la Mort dans Harry Potter. Une scène du début du film a nécessité 95 prises. Un chiffre énorme. Ce moment aura donné du fil à retordre aux scénaristes.

Dans cette fameuse scène, les membres de l’Ordre du Phénix viennent chercher Harry Potter. Ce dernier se situe à Privet Drive et est aussi poursuivi par les Mangemorts. Pour qu’il puisse déplacer vers sa destination, les personnages ont décidé de tous se transformer en Harry.

Harry Potter: cette séquence de la saga a nécessité 95 prises !

Harry Potter : certaines scènes de la saga ont donné du fil à retordre aux réalisateurs

Les jumeaux Fred et George Weasley, Ron, Hermione Granger, Fleur Delacour mais aussi Mundungus Fletcher prennent du Polynectar pour se transformer en Harry Potter. Tout le monde se rappelle de la caméra qui montre les transformations une à une des personnages.

Daniel Radcliffe a d’ailleurs révélé : « En gros, vous avez une caméra à contrôle de mouvements programmée par ordinateur. Elle doit faire exactement les mêmes mouvements à chaque fois« .

L’acteur a aussi ajouté : « Nous tournions une version avec moi comme l’un des personnages. Et aussi une autre version avec moi comme un autre personnage. Et c’étaient des choses très spécifiques ».

Pour finir, il a aussi confié : « Si j’avais bougé d’un pouce sur ma gauche, c’était inutilisable. Parce qu’alors, en théorie, je serais debout sur une autre version de moi ».

Afficher +