fbpx
Culture
Partager sur

Grey’s Anatomy saison 11 : la série déclenche une polémique aux États-Unis

Grey’s Anatomy saison 11 : la série déclenche une polémique aux États-Unis

Une réplique d'un épisode de la saison 11 de Grey's Anatomy a déclenché une tempête de réactions indignées de la part de mères de famille Américaines

Il suffit parfois d’une phrase pour mettre le feu aux poudres. Pas franchement réputée pour sa précision et son exactitude vis-à-vis des procédures médicales, la série Grey’s Anatomy s’est attirée la colère de mères de famille Américaines suite à une réplique dans un épisode de la saison 11 il y a deux semaines. Il s’agit d’une phrase prononcée par le docteur Nicole Herman, chirurgienne pré-natale réputée interprétée par Geena Davis. Celle-ci semble bien pessimiste en regardant le bilan d’une de ses patientes enceinte d’un bébé atteint du syndrome 22q. Alors qu’un des médecins lui annonce que la femme en question a déjà accouchés de deux bébés mort-nés par le passé, Herman répond : Ça risque d’être encore le cas cette fois. Un syndrome de microdélétion 22q… Elle a intérêt à se préparer à adopter. Immédiatement, la communauté de parents d’enfants atteints de cette maladie ont réagi avec virulence sur Internet.

Grey’s Anatomy manque de sensibilité

Pour ceux qui l’ignorent, le syndrome de microdélétion 22q, ou syndrome DiGeorge, est une pathologie située sur le chromosome 22 entraînant des troubles biologiques souvent sévères, pouvant parfois se révéler fatals. Cette imperfection peut être la cause de plus de 200 problèmes de développement, du plus léger au plus sérieux. Ce n’est toutefois pas un trouble mortel, et les personnes concernées veulent le faire savoir. Beaucoup ont ainsi écrit à la production de Grey’s Anatomy, leur demandant de revoir leurs propos et de mieux expliquer les conséquences de cette malformation.

Leur porte-parole officieux est une mère de famille de l’état de New York, Nadine Miceli, mère d’un petit Joseph, 4 ans, atteint du syndrome de microdélétion 22q. Nos enfants ont une vie qui vaut la peine d’être vécue, a-t-elle déclaré sur les plateaux d’une émission locale. Nous pouvons faire beaucoup pour ces enfants, pour qu’ils puissent avoir une vie normale et suivre des études supérieures et devenir des membres à part entière de notre société. Ils peuvent faire ce qu’ils veulent. Une pétition a même été lancée en ligne pour critiquer le manque de sensibilité de Grey’s Anatomy sur le sujet.