fbpx
Culture
Partager sur

Grégory (Netflix): le réalisateur revient sur les propos sexistes d’un policier !

Grégory (Netflix): le réalisateur revient sur les propos sexistes d'un policier !
Partager sur Facebook

Les propos de l'ancien policier chargé de l'enquête ont choqué les spectateurs. Le réalisateur du docu Netflix réagit aux critiques.

#Metoo secoue les foules et le féminisme est, en 2019, au coeur de tous les combats ! Ainsi, les hommes ne peuvent pas dire tout ce qui leur passe par la tête. Le policier interrogé dans la série Netflix : Grégory n’a pourtant pas eu la langue dans sa poche… Et il en fait les frais sur la Toile. MCE TV vous dit tout !

En ligne depuis le 20 novembre dernier sur Netflix, la série-docu sur le petit Grégory fait sensation. L’enfant, âgé de 4 ans avait été enlevé puis noyé dans la Vologne en 1984. Cette sombre affaire avait alors secoué la France entière. Et si beaucoup admirent le travail de Gilles Marchand, de nombreux spectateurs semblent mitigés. En effet, les propos de l’ancien policier dans l’affaire, Jacques Corazzi, ont choqué des centaines de personnes ! Des paroles sexistes jugées inadmissibles et déplacées !

Le réalisateur de Grégory, a voulu retracer l’histoire de cette affaire troublante. C’est donc normal qu’il ait décidé de faire parler les acteurs de l’époque, dont le policier en charge de l’enquête. Pourtant, les mots que ce dernier va employé ne vont pas plaire à tous les auditeurs. Il garde alors des souvenirs bien précis de cette affaire. Surtout à propos de la mère de la victime…

Gilles Marchand, réalisateur de la série Grégory sur Netflix, réagit !

« Elle a un pull extrêmement collant. Dans d’autres circonstances, on est presque là à lui faire la cour. Elle est presque agréable à regarder. Pour un homme, elle est pas mal« . Voilà ce qu’a osé dire l’enquêteur, Jacques Corazzi. Ce dernier a alors qualifié la maman d' »excitante »… Des propos légers qui masque l’implication du policier dans l’enquête… Les parents de la victime avaient réagi à cette insulte grâce à leur avocat. Aujourd’hui, le réal de Grégory ose enfin se prononcer !

Sur le plateau de Quotidien, Gilles Marchand s’est ainsi expliqué : « Lui ce qu’il nous raconte, ce sont ses sensations de l’époque et ce qu’il pense toujours aujourd’hui. Nous, ça nous paraît énorme… » Pour le réal, il était alors nécessaire de laisser ce témoignage intact. En effet, ce dernier a d’ailleurs ajouté : « Ces propos, si on les rapporte, c’est pas juste par plaisir, c’est parce qu’on considère qu’ils ont une importance »