fbpx
Culture
Partager sur

Game of Thrones : pour Sophie Turner, la nudité est justifiée

Game of Thrones : pour Sophie Turner, la nudité est justifiée

Vous trouvez que l'on voit beaucoup trop de femmes nues dans Game of Thrones ? Selon l'actrice Sophie Turner, cette prolifération est justifiée

En cinq (bientôt) années d’existence, la série Game of Thrones aura beaucoup fait parler d’elle, parfois en bien, parfois en mal. C’est ce qu’on appelle la rançon du succès. Parmi les reproches qui reviennent régulièrement sur le tapis, se trouvent les deux mamelles de la série : la violence et la nudité. C’est surtout cette dernière qui est mise en avant, certains reprochant même l’abus de femmes nues et taxant le show de sexiste. Des accusations souvent ridicules, et démontées allègrement par les principales intéressées : les actrices. Aujourd’hui, c’est au tour de Sophie Turner, qui interprète Sansa, de monter au créneau.

Un mal nécessaire

Interrogée sur la question, l’actrice ne s’est pas montré particulièrement choquée par la profusion de chairs étalée sur le petit écran. Je pense que, dans Game of Thrones, tout cela est justifié et même nécessaire, a-t-elle argumenté. Même si je pense que beaucoup de gens ne seront pas d’accord avec moi. Après tout, les femmes de l’époque (je veux dire, l’époque médiévale) n’avaient pas vraiment leur mot à dire. Elles ne pouvaient pas vraiment utiliser leur pouvoir, car elles n’en avaient virtuellement pas. Je pense que le meilleur moyen pour elles d’obtenir leurs buts était le sexe. Elle pouvaient facilement manipuler les hommes à travers leur désir. Donc je pense que c’est tout à fait normal que les producteurs montrent cet aspect.

S’il est vrai que Game of Thrones n’hésite jamais à dévoiler ce sein que certains ne saurait voir, et que le ratio hommes/femmes est largement à l’avantage de ces dernières, il faut bien reconnaître que la série n’a pourtant rien de sexiste. Au contraire, avec sa large galerie de personnages féminins forts et souvent supérieurs à leur contrepartie masculine, Game of Thrones ferait plutôt figure de progressiste dans le milieu des séries télé. Qu’on se le dise une bonne fois pour toute.