fbpx
Culture
Partager sur

Enola Holmes (Henry Cavill): la série Netflix attaquée en justice !

Enola Holmes (Henry Cavill): la série Netflix attaquée en justice !

Selon Actualitté, la nouvelle série Netflix Enora Holmes, avec henry Cavill vient d’être attaquée en justice. Découvrez pour quelles raisons

Tout le monde connaît le célèbre détective Sherlock Holmes. Eh bien sachez que sa soeur, Enola Holmes, va avoir droit à une série sur Netflix avec Millie Bobby Brown et Henry Cavill. Mais ce projet va-t-il voir le jour étant donné qu’il vient d’être attaqué en justice ?

En effet, comme le fait savoir Actualitté, l’histoire autour de la soeur de Sherlock est une série de livres écrits par Nancy Springer. Auteure ayant aussi écrit sur Rowan Hood qui n’est autre que la fille de Robin des Bois.

Toutefois, l’auteure est spécialisée dans le détournement. Autrement dit, celle-ci s’est inspirée de la véritable histoire et c’est cela qui pose problème. En effet, Sherlock Holmes a été « inventé » par Conan Doyle. La série Enola Holmes va donc s’appuyer sur les romans de l’écrivain, papa du détective.

La famille de celui-ci verrait d’un mauvais oeil ce projet, étant donné le succès des textes de Nancy Springer, presque plus « aimés » que ceux de leur aïeul comme le note le média.

C’est donc pour cette raison qu’elle aurait fait le choix d’attaquer le projet d’Enola Holmes avec Henry Cavill et Millie Bobby Brown.

Enola Holmes (Henry Cavill): la série Netflix attaquée en justice !
Enola Holmes (Henry Cavill): la série Netflix attaquée en justice !

Enola Holmes, avec Henry Cavill, va-t-elle voir le jour ?

Allons-nous donc voir, un jour, la série basée sur la soeur de Sherlock Holmes ? C’est la question que tout le monde se pose. Là où nous pouvons nous rassurer, c’est que la famille avait perdu une grande partie des droits de Conan Doyle en 2014.

La série va donc apparaître sur Netflix ? Pas si sûr. Etant donné que, comme le fait une nouvelle fois savoir le média, la famille avait contourner le verdict. Celle-ci assurant qu’Enola Holmes se baserait sur certains points de l’intrigue écrite entre 1923 et 1927.

De plus, le média fait aussi savoir qu’autre chose gêne la famille. Le Sherlock des livres de Nancy Springer serait beaucoup trop « emphatique et humain ». Des traits qui ne font pas partie des oeuvres de Doyle, hormis dans ses derniers romans.

Reste donc à savoir qui aura le dernier mot. Pour tenter d’empêcher la production d’Enola Holmes, la famille Doyle aurait attaqué Netflix. Mais aussi l’auteur Nancy Springer et le réalisateur Harry Bradbeer.