fbpx
Culture
Partager sur

Emmanuel Macron « bouleversé »: le Président très impressionné « Les Misérables » de Ladj Ly !

Emmanuel Macron
Partager
Partager sur Facebook

Emmanuel Macron a vu le film "Les Misérables" de Ladj Ly. Le film qui décrit le quotidien des banlieues aurait "bouleversé" le président.

« Les Misérables » de Ladj Ly va faire parler de lui. Trois jours avant sa sortie, le président Emmanuel Macron a pu le voir en avant-première. Sa réaction a dû rendre fier son réalisateur. MCE vous dit tout !

Après l’excellent « Banlieusards », réalisé par Kery James, un nouveau film traite de la vie de quartier. Il est cette fois signé Ladj Ly et se nomme « Les Misérables ». Déjà récompensé au festival de Cannes, le film sort en salle mercredi prochain. Son réalisateur voulait que le chef de l’Etat voie ce long-métrage. C’est chose faite, avec en bonus les louanges du président.

En effet, Emmanuel Macron affirme avoir « été bouleversé par la grande justesse » du film. Un avis qui devrait ainsi réjouir son réalisateur. Le président aurait même sommé son gouvernement de trouver rapidement des idées pour améliorer les conditions de vie dans les quartiers.

« Les Misérables » : acclamé par Emmanuel Macron, le film va faire un carton !

Ladj Ly a grandi dans le quartier des Bosquets dans le 93. Il voulait faire un film engagé sur les banlieues. Si l’œuvre est une fiction, elle met en lumière les conditions de vie des personnes qui y vivent. A Cannes le membre du collectif Kourtrajmé avait donc revendiqué l’aspect politique de son film. « Nous ça fait 20 ans qu’on est gilets jaunes, qu’on revendique des droits, qu’on subit des violences policières, qu’on se prend des coups de flash-ball. » avait-il lâché. Le message, est-il, lui aussi, arrivé aux oreilles d’Emmanuel Macron ?

Le nom du film fait ainsi référence au plus célèbre des romans de Victor Hugo. A l’affiche dans 450 salles en France dans trois jours, le film va donc maintenant se frotter aux critiques du public. Mais Ladj Ly entend bien marquer les esprits au même titre que le livre paru en 1862. En tout cas, il est sur la bonne voie. Effectivement, près avoir reçu les faveurs du festival de Cannes et d’Emmanuel Macron, le film est déjà dans la liste pour représenter la France au Oscars.