fbpx
Culture
Partager sur

Demain nous appartient taclé par Fred Bianconi (Un Si Grand Soleil) !

Demain nous appartient taclé par Fred Bianconi (Un Si Grand Soleil) !

Dans une interview accordée à Midi Libre, Fred Bianconi a critiqué la série phare de la chaîne de télé TF1, Demain nous appartient.

L’interprète de Virgile dans la série télévisée, Un Si Grand Soleil, vient de critiquer Demain nous appartient. Fred Bianconi ne semble pas apprécier le show de TF1. MCE TV vous dit tout de A à Z !

Depuis 2018, Fred Bianconi incarne le personnage de Virgile dans la série, Un si grand soleil. En ce moment, les temps sont d’ailleurs très difficiles pour le père de Léa.

Pourtant, l’acteur ne semble pas regretter de s’être lancé dans l’aventure. Dans une interview accordée à Midi Libre, il explique alors la raison pour laquelle il a choisi de participer au projet. 

« Ce mec (Tomas de Matteis ndlr) a une telle vision, une telle énergie, un si bon état d’esprit que ça m’a rassuré. Je me suis dit que si ça ne marchait pas, si jamais je me faisais chier, on trouverait bien un moyen pour me ménager une sortie. » 

« Quand on m’a proposé Un si grand soleil, on ne savait pas à quoi elle allait ressembler. En France, une quotidienne, qu’est-ce que c’est ? C’est Plus belle la vie, Demain nous appartient… Ils m’ont dit qu’ils voulaient faire quelque chose de différent. » 

En effet, Fred ne semble ni apprécier la série phare de TF1, ni celle de France 3. Il n’a d’ailleurs pas hésité à tacler Demain nous appartient. 

Demain nous appartient taclé par Fred Bianconi (Un Si Grand Soleil) !
Fred Bianconi, Un Si Grand Soleil

Fred Bianconi n’aime pas du tout Demain nous appartient !

Pour l’acteur, il fallait donc « upgrader le concept, aller vers du qualitatif… Mais ce ne sont que des mots. J’avais peur notamment de cette lumière bleuâtre qui donne l’impression qu’on va vous vendre une lessive ! »

Ainsi, il semble penser que Demain nous appartient ne fait pas partie des meilleures séries françaises proposées par les chaînes de télé.

« Ils voulaient une image plus travaillée, privilégier les décors naturels, les beaux matériaux… Bref, j’ai senti une volonté différente. » À l’inverse de Demain nous appartient.