fbpx
Culture
Partager sur

Coronavirus: des soignants parodient La Casa de Papel !

Coronavirus: des soignants parodient La Casa de Papel !

Comme les voleurs de la Casa de Papel, nos soignants sont en mission ! Face au coronavirus, ils ont donc décidé de tenter un braquage...

Dans une vidéo qui parodie la célèbre série Netflix La Casa de Papel, des soignants de l’hôpital Saint-Philibert à Lomme près de Lille, alerte sur la situation face au coronavirus.

Leur trésor n’est pas des lingots et des billets mais bien des masques et des blouses. La vidéo met en scène un braquage au sein de l’hôpital afin de trouver le matériel nécessaire.

Les soignants se lancent donc avec une musique épique. Il faut faire exploser des coffres et récupérer le maximum d’équipements ! On voit un soignant dans le rôle du professeur, il montre le plan, s’en suit une course effrénée dans les couloirs de l’hôpital.

Un message derrière cette parodie plutôt drôle : « C’est notre trésor pour mieux vous soigner« . Le message de fin est assez poignant. Face à la pénurie dans certains hôpitaux et aux vols, les soignants s’inquiètent.

Coronavirus: des soignants parodient La Casa de Papel !
Coronavirus: des soignants parodient La Casa de Papel !

Une parodie de La Casa de Papel réalisée par des soignants

La vidéo dure 3 minutes. Elle s’intitule : La Casaque de Papel. Petit jeu de mots avec la vraie série espagnole La Casa de Papel.

La casaque est donc un habit utilisé en milieu médical pour se protéger. Elle fait partie de la tenue des soignants au sein de l’hôpital. On comprend de suite mieux le jeu de mot.

 L’équipe des soignants devenus braqueurs s’infiltrent donc dans les couloirs de l’hôpital. Ils n’hésitent même pas à faire « exploser » les coffres (vestiaires de leurs collègues) pour repartir avec leur fortune !

Déjà plus de 16 000 vues sur Youtube, la parodie a un certains succès. Elle répond à une certaine folie autour des masques. Les soignants en manquent et on peut observer des vols un peu partout.

Il y a quelques jours, l’Espagne annonce l’arrestation d’un entrepreneur. Celui ci est soupçonné d’avoir volé deux millions de masques pour les revendre ensuite au Portugal.