fbpx
Culture
Partager sur

Sin City 2 : le film fait un flop au box-office américain

Sin City 2 : le film fait un flop au box-office américain

Cela faisait dix ans qu'on attendait une suite au film culte de Robert Rodriguez. Pourtant Sin City 2, sorti vendredi aux États-Unis, fait un four au box-office

C’est ce qu’on appelle une catastrophe commerciale. Neuf ans après le premier opus, Robert Rodriguez a enfin répondu aux demandes pressantes des fans en réalisant Sin City 2 : J’ai tué pour elle, nouvelle adaptation tirée du comic book culte de Frank Miller. Avec un budget estimé à 65 millions de dollars, les producteurs ont mis les petits plats dans les grands, et ont tout fait pour offrir un nouveau film digne de cette attente aux spectateurs. Malheureusement, ces derniers n’ont pas répondu en salles, et les résultats sur ce premier week-end d’exploitation sont une véritable claque.

Sin City 2 coule, Les Gardiens de la Galaxie décollent

6,4 millions de dollars en trois jours. Un résultat qui tire sur le pathétique pour Sin City 2, qui se classe huitième des résultats box-office du week-end. C’est quatre fois moins que le premier opus, qui avait rapporté 29 millions de dollars, arrêtant sa carrière à 158 millions. Le film, distribué par la Wenstein Company, n’a même pas réussi à doubler le film pour adolescents The Giver, pourtant dans sa deuxième semaine. Il semblerait que l’esthétique sombre, le noir et blanc stylisé et la 3D n’aient pas suffi à convaincre les spectateurs de se déplacer. Ces résultats sont une catastrophe pour Rodriguez, qui voit son image sérieusement écornée.

Tout le contraire des Gardiens de la Galaxie, qui continue à caracoler en tête du box-office américain. Avec 17,6 millions, il repasse même devant Ninja Turtles, et a dépassé Transformers : L’Âge de l’extinction, totalisant 252 millions de dollars et obtenant le titre honorifique de film de l’été. Reste à attendre les chiffres à l’étranger, le film de Michael Bay ayant amassé sa fortune sur le marché asiatique. La question se pose aussi pour Sin City 2, qui peut espérer capitaliser sur les recettes Européennes pour rentrer dans ses frais. Quoi qu’il arrive, avec ces résultats, un troisième volet ne risque pas de voir le jour. Même dans dix ans.