fbpx
Culture
Partager sur

Gone Girl : le nouveau Fincher en ouverture du New York Film Festival

Gone Girl : le nouveau Fincher en ouverture du New York Film Festival

Gone Girl, le nouveau thriller signé David Fincher (Millenium), sera présenté en avant-première au New York Film Festival. Et vise déjà la saison des oscars

Les amateurs de David Fincher, le réalisateur américain culte, ont déjà noté la date dans leur calendrier. Les lecteurs assidus de Gillian Flynn, l’auteur de Gone Girl, aussi. Le New York Film Festival, ou NYFF pour les intimes, qui aura lieu cette année du 26 septembre au 12 octobre, projettera en effet en avant-première le nouveau film de l’auteur de Seven ou Fight Club. Il fera même l’ouverture du festival, un traitement spécial qui avait déjà été accordé à Fincher pour The Social Network en 2010. Avant de vous ruer vers l’aéroport le plus proche, sachez que Gone Girl sortira en salles en France le 8 octobre. Soit seulement douze (longs) jours à patienter. Mais l’intérêt sera ici moins de montrer le film en avance que de préparer la saison des oscars à venir.

Enfin une première statuette pour Gone Girl ?

Car le NYFF sert aussi de rampe de lancement pour les longs-métrages désireux de se montrer. La période de sélection pour les films « oscarisables » est en effet relativement courte. Martin Scorsese peut en témoigner, lui qui a précipité le montage de son Loup de Wall Street pour bénéficier d’une sortie en salle dans les temps. En pure perte au final, mais le coup de projecteur dont il a bénéficié grâce à ses nominations lui aura sûrement rapporté quelques millions de spectateurs en plus. Un effet positif dont Gone Girl espère bénéficier.

D’autant que son réalisateur, s’il fait partie des auteurs cultes à travers le monde, n’a jamais reçu d’oscar. Il a déjà été nominé deux fois, en 2009 pour L’Étrange histoire de Benjamin Button, et en 2011 pour The Social Network, s’inclinant à chaque fois face à Danny Boyle (Slumdog Millionnaire) et Tom Hooper (Le Discours d’un roi) respectivement. La troisième fois sera-t-elle la bonne ?