fbpx
Culture
Partager sur

The Walking Dead est la série la plus tweetée en 2014

The Walking Dead est la série la plus tweetée en 2014

La série The Walking Dead est devenue celle qui a créé le plus de tweets en 2014, remplaçant ainsi Breaking Bad, avec 576 000 messages en moyenne par épisode

Pour se faire une idée de la bonne santé d’une série télé ou d’une émission, rien de tel que de consulter les réactions que celles-ci engendrent. Depuis quelques années, la bonne vieille discussion autour de la machine à café a été remplacée par celle sur le web. Et les producteurs ont enfin trouvé un moyen de quantifier ces informations grâce à Twitter. Ainsi, chaque année, est publié le Nielsen Twitter TV Rating, qui mesure le nombre de tweets moyen envoyé lors d’une émission ou d’un épisode d’une série télé. Cette année, c’est The Walking Dead qui écrase la concurrence, avec une moyenne de 576 000 messages par épisode.

The Walking Dead largement en tête

Belle promotion pour la série aux zombies, qui se classait déjà deuxième en 2013, derrière un autre programme signé AMC, Breaking Bad. Cette année-là, The Walking Dead émargeait à « seulement » 490 000 tweets par épisode. Pour donner une idée, la série se classant seconde est Pretty Little Liars, avec 489 000 tweets de moyenne. Un score tout à fait honorable quand on sait que la série attire en moyenne un million de spectateurs en moins. Et qui se situe encore loin devant d’autres poids lourds du petit écran comme Game of Thrones, qui enregistre une faible moyenne de 159 000 tweets par épisode. Regarder sa série ou taper sur son clavier, il faut choisir.

Ce nombre impressionnant de messages a aussi un effet pervers : plus les téléspectateurs parlent de leur série favorite, plus ils sont aptes à spoiler les non-initiés, ou ceux ayant un épisode de retard. The Walking Dead avait ainsi dévoilé, via son compte officiel Facebook, la mort d’un de ses personnages clés, ce qui avait engendré une vague d’indignation sur la toile. Comme quoi, parfois, mieux vaut se contenter d’être un spectateur passif plutôt que de risquer de gâcher le plaisir des autres.