fbpx
Culture
Partager sur

Game of Thrones : Georges RR Martin révèle pourquoi il tue nos personnages préférés !

Game of Thrones : Georges RR Martin révèle pourquoi il tue nos personnages préférés !

Georges RR Martin était de passage dans le "Grand Journal" et s'est exprimé sur la raison pour laquelle il tue inlassablement les héros de "Game of Thrones"

C’est sur le plateau du Grand Journal, le dernier de la saison pour Antoine de Caunes, qu’un invité de marque a fait son apparition vendredi dernier. Cet invité, considéré par certains médias comme l’un des hommes les plus influents au monde à ce jour, n’est autre que Georges RR Martin.

L’auteur de génie, à l’origine de « Game of Thrones » invité au « Grand Journal »

Quand Georges RR Martin se retrouve sur le plateau du Grand Journal, l’occasion rêvée se présente, de lui demander où il puise son inspiration.
La vraie question posée à l’auteur des livres, était celle de savoir s’il était vraiment sadique de naissance ou bien s’il existait une raison valable, pour le bien de la saga, de faire assassiner tous les personnages de la série les uns après les autres.
A commencer, évidemment par les personnages que le lecteur préfère et ceux auxquels il finit par s’attacher.

Tuer les meilleurs personnages de « Game of Thrones » est une stratégie

Quand Jean-Michel Apathie lui pose la question la réponse, l’auteur de Game of Thrones répond : En fait, ce que je veux, c’est que mes lecteurs ressentent que personne n’est en sécurité. Je veux qu’ils soient impliqués émotionnellement dans mes romans.

L’écrivain travaille sur la série Game of Thrones en tant que consultant. Il partage le contenu de ses romans et l’explique ainsi : Si les personnages sont dans une situation difficile ou effrayante, je veux que les lecteurs aient peur de tourner la page suivante. Parce qu’ils ne savent pas ce qui va se passer. Est-ce que le personnage va vivre ? Va mourir ? Ils ne le savent pas

Quels seront les prochaines victimes de Game of Thrones par Georges RR Martin ? Rendez-vous sur HBO dès le printemps prochain pour le savoir !

© Photo : DR