fbpx
Culture
Partager sur

The Walking Dead saison 5 : le compositeur déconseille la série aux plus jeunes

The Walking Dead saison 5 : le compositeur déconseille la série aux plus jeunes

Alors que la saison 5 de The Walking Dead vient de débuter dans le sang, le compositeur attitré de la série a tenu à déconseiller la série aux enfants

Après quatre saisons intenses et violentes, The Walking Dead a décidé de franchir encore un cran dans l’horreur pour sa cinquième saison. Les producteurs ont même basé leur promotion sur ce fait, avançant que la série prendrait un ton encore plus sanglant pour cette nouvelle année. Et la diffusion du pilote aux États-Unis a été précédée de plusieurs messages déconseillant aux âmes sensibles de regarder. Le compositeur du générique, Bear McCreary, a tenu à personnellement appuyer cet avertissement par un message sur son compte Twitter.

Accord parental plus que souhaitable

Ne laissez pas les enfants regarder The Walking Dead ce soir, a-t-il écrit. En fait, ne les laissez plus jamais regarder The Walking Dead. Je suis très sérieux. Qu’est-ce qui a pu pousser le compositeur à lancer cet avertissement soudain ? Peut-être sa paternité récente. Pendant des années, Bear a signé beaucoup d’autographes à des enfants de dix ans ou moins, et qui regardent régulièrement The Walking Dead, a ajouté un porte-parole pour McCreary. Et, en tant que nouveau père, il est très concerné, en particulier parce que la saison 5 est bien plus effrayante et encore plus hardcore que les précédentes années. Il veut que les parents sachent que les choses deviennent sérieuses, et qu’ils ne devraient pas laisser les plus jeunes regarder la série.

The Walking Dead a repris dimanche soir à 9h, une heure considérée de grande écoute, à laquelle les enfants sont encore souvent devant le petit écran. La série est officiellement interdite aux moins de 17 ans, à cause de son langage agressif et de sa violence. Et le pilote a annoncé la couleur, avec plusieurs morts violentes dans les cinq premières minutes, dont une impliquant une batte de base-ball. Pas rancunier, McCreary a tout de même précisé après coup qu’il s’agissait de mon épisode favori et, selon moi, la musique la plus effrayante que j’ai jamais composé.