fbpx
Culture
Partager sur

The Vampire Diaries : Julie Plec sait comment elle voudrait finir la série

The Vampire Diaries : Julie Plec sait comment elle voudrait finir la série

Alors que The Vampire Diaries vient d'être prolongé officiellement pour une septième saison, la productrice Julie Plec a parlé de la fin de la série

L’avenir appartient à ceux qui ont les dents longues. Ce week-end, à l’occasion d’un colloque organisé pour les diffuseurs télévisés Américains, la chaîne CW a annoncé officiellement le renouvellement de The Vampire Diaries pour une septième saison. Une bonne nouvelle pour les fans, qui viennent tout juste de se remettre de la fausse disparition de Damon et de son retour dans le plan des vivants. Si les sous-intrigues et les retournements de situations s’enchaînent à un rythme effréné, les événements qui se déroulent à Mystics Fall ne doivent malgré tout rien au hasard. La productrice Julie Plec, co-créatrice de The Vampire Diaries, a confirmé qu’elle savait déjà comment la série allait se finir. Même si rien n’est gravé dans la roche.

Tout peut encore changer

En effet, la productrice a confirmé que jamais elle n’aurait imaginé que la série durerait aussi longtemps. Ce qui bouleverse forcément ses plans. Kevin et moi avons décidé de la parfaite fin pour The Vampire Diaries, révèle-t-elle. Elle nous a même arraché des larmes. Nous avons tout fait pour rester fidèle à notre ligne directrice pendant des années, et la série a duré tellement longtemps, et va probablement durer plus de temps que nous n’aurions pu le croire dans nos rêves les plus fous… Donc oui, la fin telle que nous l’imaginions a évolué, mais nous essayons de garder la même base. Une réponse plutôt large, qui lui a valu les moqueries de Ian Somerhalder, l’acteur principal de The Vampire Diaries. Ça n’aurait pas pu être plus évasif, a-t-il déclaré.

Dans les faits, la série est en effet un succès commercial considérable pour la chaîne CW, et a même engendré un spin-off à succès, The Originals. Malgré tout, il faut penser déjà à l’avenir et à une conclusion qui puisse satisfaire les fans, sous peine de subir le syndrome Dexter. Avec encore une année devant eux, et probablement même deux ou trois, les producteurs ont tout le temps de revoir leur copie et de trouver une fin digne de ce nom pour The Vampire Diaries en fonction des nouvelles trames. À moins qu’ils ne restent fidèles à leur idée de départ. Réponse dans quelques années…