fbpx
Culture
Partager sur

Game of Thrones : un mathématicien aurait deviné la fin de la saga

Game of Thrones : un mathématicien aurait deviné la fin de la saga
Partager sur Facebook

Alors que la saison 5 de Game of Thrones est actuellement en tournage, un mathématicien Américain a tenté d'utiliser ses outils de travail pour prédire la fin de la saga

Le petit monde des adorateurs de Game of Thrones est divisé en deux clans. D’un côté, ceux qui suivent la série religieusement, et guettent la moindre miette d’information concernant la saison 5, les événements qui s’y dérouleront et les personnages qui y ont le plus de chance de mourir. De l’autre, les lecteurs du roman, qui ont au moins une voire deux saisons d’avance, mais sont aussi dans l’attente de connaître la suite de la saga.

Si George Martin a promis qu’il tenterait de sortir le tome six de la saga au cours de l’année 2015, certains esprits impatients ne se privent pas de tenter de deviner comment se terminerait la série. C’est le cas de Richard Vale, professeur de mathématiques à l’université de Cornell, dans l’état de New York, qui a tenté d’appliquer certaines de ses méthodes pour réaliser des prédictions sur ce qui attend les personnages.

Qui mourra, qui vivra ?

Que les plus nerveux se rassurent, il n’est pas question ici de spoiler la saison 6 de Game of Thrones, surtout avec ce qui n’est pour le moment que pure spéculation. Mais, après lecture des résultats, force est de reconnaître que certaines des hypothèses avancées semblent en accord avec l’univers mis en place jusqu’à présent par l’écrivain.

Des prédictions sont faites concernant les chapitres point-de-vue de chacun des personnages dans les deux prochains romans de la saga de George R.R. Martin en associant un modèle à effet aléatoire à une matrice des chapitres point-de-vue dans les romans précédents grâce aux théories de Bayes, explique le chercheur.

Pour les lecteurs du roman, il a ainsi établi que le personnage mystère laissé en bien fâcheuse posture à la fin du tome cinq de Game of Thrones (dont le nom ne sera pas révélé ici) avait 60 % de chances de survivre. De quoi donner de l’espoir à ses fans. Reste que la théorie de Vale ne tient pas compte des humeurs de George Martin, qui pourrait bien décider de modifier sa fin afin de surprendre un peu plus ses lecteurs. Après tout, certains auraient bien réussi à la deviner sans l’aide de compliqués algorithmes.