fbpx
Culture
Partager sur

Terres du Son 2015: MCE a rencontré Jabberwocky

MCE a rencontré Jabberwocky, la sensation électro-pop du moment!

Impossible d’être passé à côté de l’énorme tube Photomaton qui a secoué le monde de l’électro made in France en 2013. A l’origine de Jabberwocky, un trio poitevin composé de Camille, Manu et Simon. Depuis, le groupe fait son petit bout de chemin et leur passage au Festival Terres du Son nous a permis de rencontrer les trois talentueux musiciens.

Terres du Son 2015: Jabberwocky, des bancs de la fac au succès de Photomaton

Avant de lancer le groupe, les trois amis squattaient les bancs de la fac et la musique n’était alors qu’un passe temps : « C’était pour sortir de la fac, pour faire autre chose sur notre temps libre et en avait en commun de beaucoup aimer la musique » explique Camille. Manu et Camille jouait alors déjà dans un groupe et Simon a finit par les rejoindre : ainsi est né Jabberwocky, et l’immense tube qui a presque instantanément suivi la création du groupe. Justement, comment rebondir après un succès comme celui de Photomaton? « Pour nous, c’était complètement inattendu et ça nous est tombé dessus alors qu’on ne connaissait pas du tout le monde de la musique. On essaie d’aller au plus vite et au mieux et on prends tout ce qu’il y a de bon à prendre au niveau expérience » nous confie Simon pour qui les retombées autour du titre Photomaton ont eu quelques choses de magique: « On ne s’est jamais mis la pression à se dire il faut refaire un morceau comme ça: c’est aussi la magie de ce morceau, c’est qu’il y a eu un espèce d’engouement autour qui a été incroyable. C’est à nous de construire notre univers derrière mais pas forcement de rester prisonniers de ce truc la ». Et le nom Jabberwocky d’ailleurs, ça vient d’où? D’une soirée qui a finit très tard (ou tôt le matin, c’est selon) et d’un ami qui leur parlait d’un poème de Lewis Carroll, Jabberwocky : le choix était évident, Jabberwocky correspond à leur univers mêlant le conte, le fantastique et le mystère. Puis faut le dire, « le nom est cool! »

Terres du Son: « Lunar Lane », dans les bacs le 11 septembre prochain

Quand aux influences du groupe, elles sont multiples et il serait donc un peu réducteur de les réduire à un groupe d’électro pop : « On nous qualifie souvent de groupe ‘électro pop’ ce qui est assez juste mais en même temps assez vague. Quand à la mouvance électro, il y aussi plein de mouvements. De nos jours, les jeunes produisent chez eux dans leurs chambres, le son est diffusé par internet, il y a plein de moyens de le diffuser, plein de médias alternatifs. On se reconnaît donc dans ce qui se fait maintenant parce qu’on vient d’internet ! ». Pour le groupe qui a commencé la musique en dilettante, le succès a donc été rapide, et mérité. A force de travail, le premier album de Jabberwocky sortira dans quelques semaines: « Notre album va s’appeler Lunar Lane et va sortir le 11 septembre. On avait fait un premier EP, Pola, assez pop et depuis un moment on voulait vraiment montrer toutes les influences du groupe ». Quand à savoir ce qu’on peut leur souhaiter pour l’avenir, les souhaits du trio sont divers et variées « pas de pertes de cheveux » (spécifiquement pour Camille qui selon Simon est né avec cette coupe de cheveux désormais mythique) « des bonbons » et aussi « que l’album marche bien pour qu’on puisse faire plein de concerts ». C’est tout ce qu’on leur souhaite aussi, et une petite voix nous dit qu’ils ne devraient pas trop rencontrer de difficultés sur la route du succès.