fbpx
Culture
Partager sur

Taylor Swift est toujours en guerre contre son ancien label !

Taylor Swift est toujours en guerre contre son ancien label 1000

Depuis l'an dernier, Taylor Swift se bat contre son ancien label. La chanteuse affirme qu'il ment à ses fans et veut le mettre à terre !

En guerre contre son ancien label à cause d’un album live sorti sans son accord, Taylor Swift refuse de se laisser faire. Elle contre-attaque ! MCE vous explique tout.

C’est un véritable bras de fer ! Depuis quelques mois, Taylor Swift se bat contre son ancien label, Big Machine racheté par l’industrie musicale de Scooter Braun.

Ainsi, l’interprète de « I Don’t Wanna Live Forever » leur reproche d’avoir sorti un album live sans son consentement… enregistré en 2008. Ça date !

D’ailleurs, cette sortie n’a pas eu autant de succès que son ancien label l’espérait. Et pour cause, la jolie blonde avait immédiatement averti ses fans !

« Cet enregistrement date de 2008, je l’ai fait quand j’avais 18 ans. Big Machine le liste comme un album de 2017 et ils le sortent en fait ce soir à minuit », avait-elle annoncé.

Mais ce n’est pas tout ! Quelques temps plus tard, Taylor Swift partage un ensemble de morceaux en direct pour faire plaisir à ses abonnés… et sans concerter Scooter Braun.

En tout cas, l’artiste s’est vraiment régalée de travailler sans son ancien label. Alors vous l’aurez compris ; c’est vraiment la guerre !

Taylor Swift est toujours en guerre contre son ancien label 640

Taylor Swift essaie d’avancer sans lui

L’artiste, qui figure comme l’une des figures les plus populaires dans le paysage musical américain, ne rêve que d’une seule chose : faire comme bon lui semble !

Et il faut croire que Taylor Swift pourrait bien remporter la bataille ! En effet, son ancien label est autorisé à sortir des morceaux sans l’accord de l’artiste.

Mais ses fans ne sont pas dupes ! Eh oui, ils ont bien compris la malhonnêteté de Scooter Braun et ne se fient qu’aux messages de leur idole.

« J’ai l’impression que Scooter Braun (…) s’est dit que payer 330 millions de dollars pour ma musique n’était pas une très bonne idée et qu’ils ont besoin d’argent. »

« A mon avis, c’est juste un problème de cupidité en pleine crise du coronavirus », termine-t-elle. Et toc !