fbpx
Culture
Partager sur

Taylor Swift accusée d’être l’ambassadrice des néo-nazis américains !

1000 Taylor Swift nazie

Après son dernier clip, Taylor Swift doit faire face à une polémique tenace. Elle est accusée d'être l'ambassadrice des mouvements Néo-Nazis américains.

La chanteuse la plus célèbre du moment, Taylor Swift, doit faire face à de lourdes polémiques. Et aussi de lourdes accusations. En effet, sur Internet, elle est accusée d’être l’ambassadrice des mouvements néo-nazis américain. Ces derniers se sont appropriés son image. Et ce, contre son gré. Même si elle n’a pas jamais souhaité participer, ou confirmer ces accusations. Car ça ne doit pas être drôle de subir ce genre de propos…

 

Taylor Swift : adulée par les néo-nazis

 

En effet, la chanteuse n’a jamais affirmer faire partie des différents mouvements nazis. Car ce sont ces derniers qui semblent aduler la star. Selon eux, Taylor Swift l’incarnation parfaite de ce qu’ils recherchent. C’est vrai, Taylor Swift, grande, blonde, yeux bleues… Le portrait d’une aryenne… De plus, les mouvements néo-nazis n’avaient pas de « star officielle ». Même si ce nom est plus que négatif.

Sur le site néo-nazi The Daily Stormer, son fondateur Andre Anglin estime que Taylor Swift est une nazie qui attend que Trump rende le monde plus sûr. Selon lui :

« D’abord, Taylor Swift est une aryenne pure, sortie tout droit d’une poésie de la Grèce antique. Une nouvelle Athéna. Elle se mariera probablement à l’un des fils de Trump et deviendra une partie de la royauté américaine.« 

Depuis, des milliers d’affiches de Taylor Swift, déguisée en nazie, inondent le réseau social Pinterest. Elles sont associés à des textes et des slogans à caractères douteux.

 

Taylor Swift : un soupçon de vote Trump ?

 

Car sa dernière chanson, Look What You Made Me Do, est reprise partout sur les différents réseaux d’extrême-droite américaine. Ce qui inquiète, c’est que ces derniers veulent s’approprier la propriété intellectuelle de la chanteuse la plus célèbre du moment. Autre fait qui peut mettre la puce à l’oreille : sur Twitter, Taylor Swift a décidé de supprimer tous ses tweets et toutes ses mentions j’aime.

De plus, alors que toutes les stars s’étaient exprimées en faveur d’un vote pour Hillary Clinton, Taylor Swift souhaitait rester neutre. Elle avait juste tweeté, et demander aux gens d’aller voter. Encore un acharnement de l’extrême droite américaine : le site BreitBart, site de Steeve Bannon, ancien directeur de la communication de Trump, a posté l’intégralité des paroles sur Twitter. Charmant.