fbpx
Culture
Partager sur

T2R: la sensation rap dévoile son 1er album « Loka » ! (INTERVIEW)

T2R, véritable phénomène, va vous surprendre avec ses 16 titres. Mélodies enivrantes, balades envoûtantes mais aussi des sons pop-urbains.

T2R sort donc son premier album : »Loka » avec les titres « Loka 3 » et « Aïe Aïe Aïe » ; déjà bien connu de tous. Alors véritable phénomène, cette année, il compte bien vous surprendre avec ses 16 titres. Des mélodies puissantes, en passant par des balades captivantes mais aussi avec de gros sons pop-urbains. Un tout premier album qui foisonne de hits efficaces mais aussi envoutants. Laissez-vous alors séduire par son thème de prédilection : l’amour.

TR2, ses débuts

Comment t’es venu le goût pour la musique ?

Un petit mélange de tout. Entre musique Américaine et musique Française, c’est ça qui m’a donné envie de faire du son. Donc j’écoute beaucoup de rap Français,du style Ninho, Niska, j’écoute un peu de tout.

T2R, quand as-tu commencé à écrire tes premiers morceaux ?

Il y a 3 ans, j’ai commencé à écrire.

Comment définis-tu alors ton style musical ?

Polyvalent, mon style musical. Je peux faire de tout en fait. Je fais de tout.

Tu es né à Courcouronnes, dans l’Essonne, que penses-tu des rappeurs du 91, comme Niska, PNL ou Disiz par exemple.

Ils sont en place. Ils contrôlent le game, en ce moment.

Te sens-tu plus proche des rappeurs du Val-de-Marne, le département où tu as grandi ? Notamment Lacrim, Rohff ou Kery James.

Ils sont au top, mais bon, c’est pas la même chose. Mais je les écoute aussi.

Tu es également passionné par le football. Tu aurais aimé faire carrière dans le sport ?

Ouais, c’est sûr. Après, il a fallu faire un choix et je l’ai fait. Maintenant je me concentre dans la musique.

Tes parents ont divorcé quand tu étais très jeune, du coup tu as grandi entouré de femmes : ta mère et tes 3 petites sœurs. Elles sont fières de toi ?

Ouais, elles sont fières. Plus que fières.

Tu as donc arrêté l’école, pourquoi ?

J’ai arrêté, parce que c’était pas trop compatible. Aller au lycée, les gens regardent un peu trop, j’aime pas trop. Je préférais arrêter.

TR2, un premier album à 18 ans

Le 14 juin, T2R, tu sors alors ton premier album, « Loka ». Est-ce que tu peux aussi nous en dire plus ?

Loka, c’est un peu tout ce que j’ai fait ces dernières années. Des sons que j’ai fait qui datent d’un an. Cet album là, en gros c’est la continuité de tout un travail qui a été fait pendant ces 3 dernières années.

Il y aura 16 morceaux, dont tes tubes « Loka 3 » et « Aïe Aïe Aïe », des morceaux qui ont déjà marqué ta jeune carrière. Quel est le secret de ton succès ?

La mélodie. Ouais je pense que c’est la mélodie.

Sur « Loka 3 », on retrouvera également Minissia, ta chérie, en feat sur plusieurs morceaux. Comment vous êtes-vous rencontrés ? Depuis combien de temps êtes-vous ensemble ?

On s’est rencontrés au collège. Pendant une journée extra-sportive. On s’est rencontré là-bas. Il y avait plusieurs collèges et on s’est rencontrés là-bas.

C’est important pour toi de partager la même passion pour la musique ?

Franchement ouais. Après, il n’y a pas mieux. C’est top comme ça, on s’entraide. Elle a commencé en même temps que moi, mais elle est entrée en studio, avant moi. Ouais, bien avant moi.

Sur « Loka 3 » on reconnaît le morceau de Khaled « Aïcha » et sur « Loka 4 » on reconnaît « Turn Me On » de Kevin Lyttle. Ce sont des inspirations pour toi ? Il y en a d’autres ?

Je n’en ai pas d’autres, mais en fait c’est une idée, qui m’est venue comme ça, en cours. Je me suis dit pourquoi pas mettre des classiques dans les refrains. Pour la nostalgie. Des bonnes mélodies, qui ont bien marqué les esprits.

Qu’est-ce qu’on peut te souhaiter ?

Que de la réussite et un petit disque d’or j’espère.