Culture
Partager sur

Stromae se confie sur ses crises d’angoisse « J’ai cru basculer dans la folie »

1000 Stromae confie crise dangoisse
Partage
Partager sur Facebook

Stromae s'est confié au journal Marianne sur les crises d'angoisse qu'il subit depuis 2 ans. Elles seraient du à la prise du médicament Lariam.

Ou-t’es papa où t’es ? On comprend mieux ces paroles un peu paranoïaques de Stromae. En effet, rappelez-vous. Il y a deux ans, le chanteur avait prévu une tournée en Afrique. Cependant, il a été obligé d’être rapatrié d’urgence en France pour de graves problèmes de santé. Des problèmes de santé qui lui causent du tort encore aujourd’hui. Après deux ans, il a décidé de se confier au journal Marianne.

 

Stromae : un médicament préventif mis en cause

 

En effet, la cause principale de l’annulation de la tournée de Stromae est un médicament. Pour se justifier de ce problème de santé, les producteurs du chanteur belge le plus connu au monde ont expliqué qu’il s’agissait des « effets secondaires sérieux d’un traitement prophylactique (préventif) antipaludique. » Le paludisme étant une maladie grave encore présente en Afrique.

Et bien deux ans après son rapatriement d’urgence, Stromae a décidé de se confier sur la prise de ce médicament, qui peut être aussi dangereux que la maladie elle-même. En effet, contre le paludisme, il est nécessaire de prendre un traitement à base de Lariam. Un médicament à prendre avant, pendant, et après la visite dans le pays à risque. Mais ce traitement, Stromae ne l’aurait pas supporté.

 

Stromae : ses crises d’angoisse causée par le Lariam

 

Dans un article dédié au danger du Lariam, Stromae a décidé de sortir de son silence. En effet, il explique vouloir revenir en arrière :

« Aujourd’hui, je suis encore sensible aux crises d’angoisse. Il m’est déjà arrivé de devoir retourner d’urgence à l’hôpital. J’ai peu de regrets dans ma vie, mais, si je pouvais revenir en arrière et éviter de prendre du Lariam, je le ferais sans hésiter.« 

En mars dernier, Stromae s’était déjà exprimé à ce sujet. Il s’agit d’un problème délicat pour lui. Ce qui est normal, quand on traite d’un sujet qui peut vous faire passer pour un fou. Il racontait :

« Je n’ai pas supporté mon traitement anti-paludisme, ça m’a filé des hallucinations. J’ai cru que j’avais basculé dans la folie, on m’a diagnostiqué une décompensation psychique. J’aurais pu faire une connerie, je n’étais plus moi-même. »

La prise de ce médicament peut donc être très dangereuse. Cependant, il n’y a que très peu d’autres alternative quand on se rend dans les pays touché par le paludisme. Tout ce que l’on peut espérer désormais, est un bon rétablissement pour le chanteur.