fbpx
Culture
Partager sur

Squeezie, Michou, Seb la frite: 3 youtubeurs qui ont tué le rap game !

Squeezie, Michou, Seb la frite: 3 youtubeurs qui ont tué le rap game !

Ils sont youtubeurs et se sont attaqués au rap game. Focus sur les success stories de Squeezie, Michou et Seb la frite !

Squeezie, Michou ou encore Seb la frite: qui sont ces youtubeurs qui ont percé dans le rap game ? MCE TV revient sur leur succès parfois improbable.

Si aujourd’hui les youtubeurs se comptent par milliers à travers le monde, sachez qu’il  y a 15 ans, YouTube n’existait même pas. Aujourd’hui les vidéastes se remplissent les poches grâce aux vidéos postées sur la plateforme.

D’ailleurs ils peuvent remercier Janet Jackson et son téton pour ça. C’est le Nipplegate qui a encouragé 3 salariés de PayPal à créer Youtube.

Flashback- 1er février 2004. La chanteuse Janet Jackson monte sur scène avec Justin Timberlake pour le show du célèbre Super Bowl.

En pleine prestation artistique, le jeune homme a accidentellement dénudé le sein droit de la diva américaine. La scène est retransmise en direct et suivie par des milliers de téléspectateurs !

Mais impossible de la retrouver sur Internet ! Frustré de ne pouvoir retrouver la vidéo de l’évènement, Jawad Karim lance l’idée d’une plateforme regroupant des vidéos à la demande.

Avec Chad Hurley et Steve Chen, il lance donc Youtube ! Il sera d’ailleurs le premier à partager une vidéo sur la plateforme le 23 avril 2005.

On le découvre alors lors d’une balade au zoo. On peut donc dire que Jawad Karim est le premier youtubeur de l’histoire !

1 an plus tard, les trois acolytes revendent leur bébé à Google pour la somme de 1,6 milliards de dollars. Depuis, le succès de la plateforme n’a jamais cessé de croitre !

Seb la frite: youtubeur et critique musical

Il y a 8 ans, un jeune français Sébastien Frit lance sa chaîne sur la plateforme YouTube. Le jeune vidéaste commence par des vidéos de challenges divertissantes.

C’est souvent ce qui marche le plus sur la plateforme. Très vite il peaufinera son profil et se fera un nom grâce à ses vidéos de critiques musicales.

C’est d’ailleurs son premier contact avec ce monde-là. Très vite aussi, il parlera du rap et de la façon dont il perçoit le genre musical le plus écouté de France.

Le jeune youtubeur est apprécié de son public. Notamment parce qu’il n’a pas sa langue dans la poche, et ça c’est vendeur !

Artistes connus, amis, famille… personne n’est épargné. D’ailleurs le jeune homme se lance même dans l’autocritique pour prouver que ses critiques sont subjectives.

« Quand je parle d’un artiste et que je le critique, je ne le clash pas, je ne l’attaque pas. Y en a même que j’aime bien ! C’était juste pour montrer que tout est critiquable et la meilleure preuve que j’ai trouvée pour démontrer ça, c’était de me critiquer moi-même » expliquait le jeune homme en 2014.

Petit à petit Seb la frite se lance lui-même dans la musique. Après la sortie de quelques singles, le chéri de Léna Situations s’attaque sérieusement au rap game. On découvre alors une autre facette de sa personnalité.

Adieu la frite

En janvier 2020, Seb la frite lâche sa frite et devient SEB. Le jeune homme surprend ses 4,6 millions d’abonnés avec un clip de rap.

Et non ce n’est pas une parodie mais un vrai single de rap intitulé Taedium ! D’ailleurs le youtubeur nous plonge dans un univers sombre où il fait une espèce de bilan de ce qu’est, a été, et sera SEB désormais !

Le jeune artiste dépeint ainsi une vision de sa relation à Internet. « Le web m’a fait mais le web me dégoute » chante ainsi le jeune homme de 24 ans.

Sur une instru mystérieuse, il fait une critique sanglante de l’univers du web. Et il n’y va pas par quatre chemins ! Son ton sérieux, sans artifices et ses paroles violentes ne nous laissent pas indifférents.

Musicalement parlant on peut parler d’un sans-faute. Mais le jeune artiste accompagne son morceau d’un clip aussi fascinant que déroutant.

On le voit ainsi traverser une forêt dans une ambiance assez inquiétante. Sur son passage il ramasse des oranges aux visages exagérés qu’il redistribue aux influenceurs qui croisent son chemin.

C’est donc avec cette réalisation particulièrement soignée et super créative que SEB fait son entrée dans le rap game et met la barre bien haute. Il marque ainsi un véritable tournant dans sa carrière.

Squeezie, Michou, Seb la frite: 3 youtubeurs qui ont tué le rap game !

Michou le youtubeur Fortnite

Non, on ne vous parle pas de Michou, grand nom des nuits parisiennes qui nous a quitté le 26 janvier 2020. Mais d’un autre Michou, Miguel Mattioli de son vrai nom.

Ce dernier se lance dans l’aventure YouTube en 2015. Le jeune youtubeur commence par la productions de petites vidéos dans sa chambre.

Il se fera par la suite connaitre pour sa passion des jeux vidéos. Le gamer acquiert ainsi une petite notoriété dans ce monde.

Sa chaîne connait alors un grand succès avec Fortnite. Cela lui permet d’ailleurs d’atteindre le million d’abonnés !

Fort de sa communauté, il crée même sa propre équipe, la Team Crouton ! Le jeune youtubeur lancera aussi une nouvelle chaîne MichouOff qui sera entièrement consacrée aux rediffusions de ses lives.

Le jeune homme sait profiter de son succès. Devenu incontournable du paysage de Youtube il lance alors un défi à ses abonnés.

Si en 2020, il atteignait les 3 millions d’abonnés, il se faisait poser des dreads. Autant dire que la sauce prend et les plus curieux sont au rendez-vous.

Chose promise, chose due. Il vendra par la suite sa dread surnommée Béa sur internet pour en faire profiter une association.

La magie du net opère et les internautes s’affolent ! D’ailleurs les enchères grimpent de façon incroyable jusqu’à atteindre 75 161 euros. Sacré mèche !

Le youtubeur a dû contacter la plateforme E-bay pour comprendre la situation. La vente a dû être stoppée puisqu’il s’agissait de fausses enchères.

Un premier Ep: My life

Début 2020, le jeune youtubeur n’a qu’une envie: se lancer dans la musique. Michou posera alors ses valises à Marseille.

Il s’entoure de professionnels de la musique pour parler de ses sons. En octobre 2020, il surprend ses 5,39 millions d’abonnés en dévoilant un EP de 7 titres !

Lorsqu’on écoute ses morceaux, on ne peut s’empêcher de penser à l’artiste Jul. À partir de là, si on n’aime pas la musique du marseillais, on ne risque pas trop d’aimer le projet musical de Michou.

Intitulé My Life, on se doute bien que l’album du jeune youtubeur va forcément parler de sa vie. Certains auraient donc bien peur qu’il ne parle que de son parcours dans ses 7 titres. Et on n’en est pas loin.

« J’ai que 19 ans je n’ai pas plein de choses à raconter » se justifie-t-il dans une vidéo sur sa chaîne. Pas très flatteur tout ça.

Autre couac dans ce projet, l’instru du morceau Rockstar pose problème. Les internautes crient au plagiat et Michou est obligé de s’expliquer.

En effet, la musique ressemble étrangement à celle d’un certain 404Vincent Dumb Luck. Et pas de bol pour Michou en effet, les notes sont les mêmes.

Alors non il n’a pas plagié la prod de cet inconnu, mais il explique que son équipe a tout simplement acheté une mélodie qui se compose des mêmes notes. Carton rouge !

Squeezie le youtubeur star

On ne peut pas parler de youtubeurs sans citer Squeezie. Son succès est indéniable. Il est d’ailleurs le youtubeur numéro 1 de France avec plus de 15,5 millions abonnés sur la plateforme !

Le jeune homme se lance à l’âge de 15 ans avec sa chaîne actuelle. Lucas Huchard, de son vrai nom, se spécialise dans les tests de jeux vidéo et gagne en notoriété.

En 2018 il lance d’ailleurs une chaîne secondaire « Squeezie Gaming ». Très actif sur Twitch, il partagera les vidéos de ses lives sur sa nouvelle page YouTube.

Après plusieurs parodies de clip postées sur la plateforme, le jeune artiste se lancera sérieusement dans le rap game. C’est en 2020 qu’on découvre alors ses premiers morceaux.

Le succès de son premier album dépassent toutes ses attentes. Même lui n’y croit pas. Pas étonnant.

La révélation francophone de l’année 2020

Entre une vague de Covid-19 et un raz de marée de youtubeurs qui s’attaque au rap game, on a du mal à reprendre notre souffle. D’ailleurs l’année 2020 aura été surprenante jusqu’au bout.

En septembre 2020, le jeune homme à la chevelure blonde nous surprend avec son morceau Servis en featuring avec Gambi. Sur une mélodie dansante, l’artiste nous chante avec une voix robotisée l’histoire d’une soirée en boite de nuit.

Sa vidéo sera vue plus de 7 528 000 fois ! Autant dire que les fans sont servis.

Aux NRJ Music Awards, le youtubeur se voit attribuer le prix de la révélation francophone de l’année 2020. Il dépasse ainsi le jeune rappeur Hatik, qu’on estime être la vraie révélation de cette année !

Mais Squeezie a réussi son pari notamment grâce à sa communauté ! En effet, il a pu compter sur leurs votes pour remporter ce prix. Sans quoi on ne l’imagine pas du tout gagner.

On comprendrait donc pourquoi les artistes du rap game ne sont pas les plus grands fans de cette nouvelle génération d’arrivistes. Ils dérangent, bousculent les codes du rap game et raflent en plus toutes les récompenses.

Mais leur succès va-t-il durer où sera-t-il éphémère ? Seul l’avenir nous le dira.