fbpx
Culture
Partager sur

Spotify en quête d’un nouveau public: la plateforme lance une version « Kids » !

Spotify en quete d'un nouveau public la plateforme lance une version

Spotify part à la conquête d'un nouveau cœur de cible : les enfants. Eh oui, le géant va lancer une version "Kids" pour attirer les bambins.

Spotify élargit sa cible. La plateforme suédoise, première sur le marché du streaming, cherche à plaire aux bambins. Ainsi, elle va lancer une offre dédiée aux enfants : « Spotify Kids ». MCE TV vous dit tout.

LE GÉANT SUÉDOIS VEUT FIDÉLISER LES ENFANTS

Alors que Spotify est toujours leader sur le marché, il n’a de cesse de repenser son offre musicale. Non mécontente d’avoir séduit un public adulte, la firme suédoise espère donc fidéliser les plus jeunes. Pour ce faire, il faudra donc d’abord séduire les parents. Qu’à cela ne tienne. Après tout, son rival YouTube Music l’a déjà fait.

On peut dire que Spotify enchaîne les nouveautés. Après l’onglet « songwriter », le géant du streaming musical part en quête d’une nouvelle cible : les enfants. C’est donc à travers sa nouvelle offre, Spotify Kids, que le géant de la musique séduit toute la famille, même les plus jeunes.

Twitter est désactivé.
Autorisez le dépôt de cookies pour accéder au contenu.

Spotify veut offrir « un terrain de jeu sonore » pour les enfants

Spotify marche sur les traces de son rival YouTube Musique. Avec son offre Kids, le Suédois a pour ambition de devenir un « terrain de jeu sonore pour les enfants ». Ainsi, ce ne sont pas moins de 6000 tubes que la plateforme met à disposition des plus jeunes, bannissant tout contenu estampillé de la mention « explicite ». De quoi rassurer les parents. Quant à la sélection des morceaux, elle est assurée par des experts chez Nickelodeon et Disney, soucieux des goûts et des attentes musicales d’un enfant.

« L’expérience utilisateur de Spotify Kids est différente de celle de l’appli Spotify », précise le géant, qui insiste pour dire que c’est intentionnel. Intuitive, elle tient compte de leurs goûts, mais aussi des capacités de compréhension de l’enfant. Et donc, pas de pub non plus. Avec une telle stratégie, la firme pense à long terme. Ainsi, elle fidélise de futurs clients dès le berceau. Outre la Suède, le Royaume-Uni et l’Australie testent déjà cette fonction. Quant à l’Hexagone, il faudra encore s’armer de patience. Reste à voir ce que cela va donner.