fbpx
Culture
Partager sur

Soprano: Shanna et Thibault, fans de son morceau « Millionnaire » !

Soprano: Shanna et Thibault, fans de son morceau « Millionnaire » !

Alors que Soprano a sorti son dernier morceau intitulé « Millionnaire », Shanna et Thibault apportent leur soutien à l'artiste marseillais

Alors qu’il a sorti son nouveau morceau Millionnaire, Soprano semble faire l’unanimité. Si de nombreux internautes saluent la performance de l’artiste dans ce nouveau morceau, des personnalités valident aussi ce son. En tête de liste: Shanna et Thibault.

Shanna et Thibault fervents supporters de Soprano

Les candidats emblématiques des Marseillais et des Anges de la Téléréalité apportent régulièrement leur soutien à Soprano. Entre Marseillais forcément, la solidarité est de la partie. Le couple a posté une photo avec une pancarte où l’on peut lire : Je suis millionnaire. L’occasion aussi d’adresser un petit message à Soprano:« Nouveau titre de Soprano au Top comme d’hab! Biz à toi, Zac et Diego #PEACE ». Le rappeur marqrseillais n’a pas manqué de remercier le couple pour son soutien: « Yeah merci pour le soutient les amis @thibaultmiami @shannakress83 @dams_offishalal #millionnaire #mrkuro », a-t-il posté sur Instagram. Le couple avait déjà fait une apparition dans le clip Cosmopolitanie du rappeur, sorti en août dernier.

Yeah merci pour le soutient les amis @thibaultmiami @shannakress83 @dams_offishalal #millionnaire #mrkuro

Une photo publiée par sopranopsy4 (@sopranopsy4) le

Soprano: fidèle à lui-même depuis ses débuts

Soprano a dévoilé son nouveau titre Millionnaire il y a quelques jours. Et comme à son habitude, c’est un message très positif qui est défendu dans sa musique. Une ligne de conduite sur laquelle il s’est exprimé dans les colonnes du du Télégramme: « Le rap violent « bling bling – kalash », ce n’est pas mon truc – j’ai toujours eu un message de gentil. Il faut arrêter avec le cliché du rappeur qui n’écoute que du rap hardcore. J’ai grandi avec Jaques Brel, Michael Jackson, Bob Marley et Daniel Balavoine ! On m’a appelé pour Génération Goldman, j’ai dit oui. J’en fais partie, j’y ai ma place, et ça me permet de casser les clichés – y compris ceux du « jeune de quartier » – même si je reste moi-même, avec mes délires ».