fbpx
Culture
Partager sur

Soprano: « Millionnaire » dans son dernier clip (vidéo)

Soprano: « Millionnaire » dans son dernier clip (vidéo)

Soprano dévoile son nouveau clip intitulé « Millionnaire »

Soprano dévoile son tout nouveau clip, intitulé Millionnaire. Un titre qui comporte un message très positif. Car si Soprano est millionnaire, il ne s’agit pas là d’argent mais … de sourires. L’occasion de porter l’attention sur les relations humaines et l’importance du partage.

Les internautes fans de « Millionnaire »

Soprano continue à suivre sa ligne de conduite et apporte ce souffle si particulier au rap français. De nombreux internautes saluent la prestation de l’artiste sur ce nouveau titre, tant sur le fond que sur la forme. « Trop bien les parole sont magnifique et le clip rien a dire franchement super comme tout le temps » , « Très beau message de la part de +Soprano Officiel, l’humain avant tout ! » ou encore « Enfin un son qui sort des chansons habituelles commerciales, vraiment sympa à écouter et surtout des paroles recherchées ! », lancent quelques internautes.

Soprano: « À 36 ans, je ne vais pas faire le mec du quartier qui nique la police »

Il y a quelques semaines, Soprano s’est confié au Télégramme, sur cette envie faire passer un message positif:« Le rap violent « bling bling – kalash », ce n’est pas mon truc – j’ai toujours eu un message de gentil. Il faut arrêter avec le cliché du rappeur qui n’écoute que du rap hardcore. J’ai grandi avec Jaques Brel, Michael Jackson, Bob Marley et Daniel Balavoine ! On m’a appelé pour Génération Goldman, j’ai dit oui. J’en fais partie, j’y ai ma place, et ça me permet de casser les clichés – y compris ceux du « jeune de quartier » – même si je reste moi-même, avec mes délires ». Et d’ajouter: « Mon histoire avec la musique n’a pas commencé avec le rap ! J’ai rêvé avec Michael Jackson et j’ai la musique populaire en tête. C’est difficile de plaire à beaucoup de monde et c’est le challenge que j’essaye de relever ! À 36 ans, je ne vais pas faire le mec du quartier qui nique la police. Je suis père de trois enfants de sept, six et trois ans, je dois être cohérent »