fbpx
Culture
Partager sur

Soprano se livre sans filtre sur son premier fils et ses envies suicidaires !

Soprano vient de sortir son tout nouvel album, le 9 novemre 2018, intitulé "Pheonix". Il s'exprime sur son sombre passé parfois très difficile.

Soprano vient de sortir son tout nouvel album « Phoenix ». Pour l’occasion il se livre sans confession dans une interview pour Le Parisien. Il revient sur son premier enfant et sur les périodes sombres de sa vie MCE vous en dit plus.

Soprano se confie sur sa famille

En effet Soprano vient de sortir son nouvel album, ‘Phoenix », le 9 novembre 2018. Tel que l’oiseau il renaît de ses cendres avec ce nouvel opus. L’occasion pour lui d’exprimer ses sentiments les plus enfouis, sans détours. Il a décidé d’accorder une interview au Parisien. Le rappeur marseillais en a donc profité pour se laisser aller à quelques confidences. Celui qu’on considère comme un « rappeur chanteur de la génération hip-hop » n’a pas toujours connu le bonheur dans sa vie.

D’ailleurs il a toujours gardé pour lui sa famille, ne dévoilant que très peu de choses. Marié à Alexia M’Roumbaba depuis 2016, le couple a trois enfants, Inaya, Lenny et Luna. Il a donc déclaré au Parisien: « je la protège et refuse la couverture des magazines people. Ma femme n’a rien demandé, elle est juste tombée amoureuse d’un mec connu. Au début, elle ne voulait pas de moi car je faisais de la musique. C’est moi qui l’ai grattée. Si j’ai un problème un jour dans mon couple, je ne veux pas que tout le monde s’en mêle. ».

Les confidences de Soprano

L’artiste a également dévoilé des détails de sa vie peu connu. Dans son album il avoue donc avoir oser aborder la question du suicide. Ainsi que de son enfant né alors qu’il était adolescent. En effet, Soprano évoque la fois où il a tenté de mettre fin à ses jours. C’était donc il y a « quinze ou vingt ans ». Il a décidé de se livre pour « décomplexer les gens ».

« Si tu es encore vivant, tout peut s’arranger. Jeune j’étais mélancolique et j’ai eu des épreuves personnelles » avoue-t-il à nos confrères. Le chanteur fait alors référence à son fils, né alors qu’il n’avait que 16 ans et placé à la DDASS.
Cette épreuve a forgé son caractère et il en garde un souvenir bouleversant. Le chanteur de 39 ans « évite d’en parler » si on ne lui pose pas la question.

« Aujourd’hui si nous devons reprendre contact, cela ne pourrait venir que de lui. Moi, je n’en ai pas le droit. C’est très compliqué, même si j’ai réussi à apaiser la situation avec la personne avec qui j’ai eu cet enfant. On espère que tout va mieux de l’autre côté en espérant qu’un jour, peut-être, des liens nous ramènent ». Ce dernier album semble plus personnel que jamais pour Soprano.

Crédit photo: Le Parisien